0
Industrie
EcoPulse a fini ses essais en soufflerie
EcoPulse a fini ses essais en soufflerie
© Airbus

| Antony Angrand 348 mots

EcoPulse a fini ses essais en soufflerie

Le démonstrateur d’avions hybrides à propulsion distribuée EcoPulse – qui est développé par Daher, Safran et Airbus avec le soutien du Conseil français de la recherche en aviation civile (CORAC) et de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) – a terminé avec succès les essais en soufflerie sur les installations d’Airbus Grande-Bretagne à Filton. Dans les prochains mois, Airbus, Daher et Safran travailleront à la réalisation de la revue critique de conception (CDR), avant le début de la production du démonstrateur EcoPulse et avant les essais au sol début 2022.

Soufflé à Filton, en Grande-Bretagne 

Le démonstrateur d’avions hybrides à propulsion distribuée EcoPulse – qui est développé par Daher, Safran et Airbus avec le soutien du Conseil français de la recherche en aviation civile (CORAC) et de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) – a terminé avec succès les essais en soufflerie sur les installations d’Airbus Grande-Bretagne à Filton. Dans les prochains mois, Airbus, Daher et Safran travailleront à la réalisation de la revue critique de conception (CDR), avant le début de la production du démonstrateur EcoPulse et avant les essais au sol début 2022.

Evaluer les caractéristiques de performances 

« Les essais en soufflerie EcoPulse nous ont permis d’évaluer les caractéristiques de performance de l’hélice et le processus de refroidissement du moteur électrique. Pour ce faire, nous avons assemblé le moteur -fourni par Safran-, la nacelle Airbus et l’hélice -fournie par DUC Hélices- qui seront installés sur l’avion de démonstration proprement dit, en soufflerie. Nous avons ensuite soufflé de l’air (à des vitesses différentes) sur et autour du modèle. Ce faisant, nous avons pu prendre des mesures réelles et capturer des données en temps réel », explique Tim Axford, responsable des installations en soufflerie d’Airbus, Airbus UK.

Performance énergétique finale 

Les observations et données collectées lors des essais en soufflerie permettront à Airbus et à ses partenaires de mieux estimer la consommation d’énergie du système de propulsion, et par conséquent la performance énergétique finale du démonstrateur de l’avion. « Les chiffres précis des performances de l’hélice seront pris en compte pour la création du logiciel Airbus Flight Control Computer, l’une des prochaines étapes » précise Matthieu Scherrer, chef de projet Airbus EcoPulse.

Des essais au sol en 2022

Dans les prochains mois, Airbus, Daher et Safran travailleront à la réalisation de la revue critique de conception ou Critical Design Review (CDR), laquelle devrait précéder le début de la production du démonstrateur EcoPulse, avant les essais au sol qui auront lieu selon le calendrier au début 2022. Lancé en juin 2019, le démonstrateur EcoPulse devrait effectuer son premier vol d’essai en vol d’ici l’été 2022.

 

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription