0
Industrie
Avion décarboné : EcoPulse donne enfin de ses nouvelles
Avion décarboné : EcoPulse donne enfin de ses nouvelles
© Safran

| La rédaction 501 mots

Avion décarboné : EcoPulse donne enfin de ses nouvelles

Dévoilé lors du dernier Salon du Bourget, le démonstrateur d'avion à propulsion hybride distribuée EcoPulse, qui associe Daher, Airbus et Safran, vient de passer sa revue préliminaire de conception. Une étape clé.

Avion décarboné : trois partenaires sortent de leur silence

Le long silence radio autour du démonstrateur d'avion à propulsion hybride distribuée EcoPulse s'explique désormais. Les équipes de Daher, Airbus et Safran concernées "bossaient" silencieusement mais intensivement depuis le dernier Salon du Bourget durant lequel le démonstrateur avait été dévoilé. Les trois partenaires du démonstrateur, qui s'appuie sur une plateforme TBM Daher, viennent d'annoncer que le projet a franchi "une étape clé avec le passage réussi de la Preliminary Design Review (PDR)" ou revue préliminaire de conception "qui permet de valider et de figer les principes constructifs du démonstrateur, son niveau de sécurité et la compatibilité du système avec l’utilisation de l’avion". Et "le projet entre désormais dans sa phase de conception détaillée des systèmes fournis par Safran et Airbus en parallèle du lancement de l’assemblage du prototype par Daher.

EcoPulse : premier vol courant 2022

En charge de l’installation des composants et systèmes, des essais en vol, de la conception globale et de la construction réglementaire, Daher a adapté sa plateforme d’avion afin d’assurer l’intégration et la compatibilité d’un système hybride à propulsion distribuée. "Le passage réussi de la PDR permet à Daher d’entamer la phase d’assemblage du démonstrateur sur son site de Tarbes, où ont été conçues et réceptionnées les premières pièces. L’entrée en chaîne d’assemblage final est prévue pour la fin 2021, le premier vol devant intervenir courant 2022", annoncent les trois partenaires.

Safran a figé la configuration des six propulseurs

"En charge du système de propulsion hybride-électrique distribué d’EcoPulse, Safran a figé la configuration technique de ses six propulseurs électriques. Ces derniers seront dotés de moteurs électriques ENGINeUSTM de 50 kW à électronique intégrée et à refroidissement à air breveté, ainsi que d’hélices fournies par DUC Hélices. Le moteur ENGINeUSTM de Safran fera à ce titre l’objet d’une certification EASA, du même type que celle d’un turbomoteur". Le motoriste "a également validé les interfaces d’installation des autres composants du système propulsif, le système de management de puissance, le turbogénérateur et le câblage haute tension qui alimentera les propulseurs. Le turbogénérateur, qui a réalisé ses premiers essais au banc en 2018, fera prochainement l’objet d’essais additionnels". La prochaine étape pour Safran sera la livraison d’un premier propulseur électrique à Airbus pour des essais en soufflerie et d’endurance, en vue d’une qualification pour le premier vol d’EcoPulse.

Airbus programme le passage en soufflerie

Après le projet d'avion supersonique civil américain Aerion, cela sera bientôt au tour de l'EcoPulse de passer en soufflerie. "La concrétisation de la PDR permet à Airbus, qui intervient actuellement sur la modélisation aérodynamique du démonstrateur, de programmer le passage en soufflerie d’un ensemble Hélice- Nacelle au cours du premier trimestre 2021. Le moteur, fourni par Safran, sera également testé. Les résultats permettront de connaître les performances de l'hélice sur le moteur électrique et de valider le processus de refroidissement moteur. En plus de ces essais en soufflerie, Airbus prévoit également des travaux complémentaires de simulation du comportement aérodynamique de la nacelle". Rendez-vous à la prochaine étape.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription