3
Défense
Défense : des évolutions capacitaires en vue à Djibouti
Défense : des évolutions capacitaires en vue à Djibouti
© FFDJ

| Jean-Marc Tanguy 411 mots

Défense : des évolutions capacitaires en vue à Djibouti

Le président de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh, doit rencontrer le président Emmanuel Macron ce 12 février en vue de la renégociation des accords de défense entrés en vigueur en 2014.

Quatre raids aériens partis de France

Sur place, les forces françaises à Djibouti (1450 militaires) ont démontré ces dernières semaines toute leur importance stratégique, en accueillant pas moins de quatre raids aériens partis de France (Minotaure, Monfreid, Shaheen, Skyros). Une capacité de point d'appui mise en valeur par le commandant des FFDJ, le général Stéphane Dupont, qui rappelle que trois des cinq membres membres permanents du conseil de sécurité de l'ONU sont présents sur place : la France, les Etats-Unis et la Chine, qui augmente sa puissance militaire, avec l'arrivée prochaine d'hélicoptères navals. Ce sera la seule base militaire permanente hors de Chine, c'est le cas aussi pour les Japonais, présents avec des P-3.

Modernisation des équipements

Les FFDJ développent aussi leur coopération avec les alliés dans la région, notamment Africom, le bras armé de l’Amérique (4000 militaires à Djibouti), mais aussi le Kenya, l'Ouganda, l'Ethiopie. Une roadmap de modernisation des équipements a aussi été établie, comme Air & Cosmos a pu le vérifier auprès des unités concernées sur place. Deux Caracal réglés par le plan de relance de juin seront affectés à l’ET88 Larzac d’ici 2023, remplaçant les actuels trois Puma (dont un en visite périodique). Les quatre Puma du DETALAT seront eux remplacés en 2025 par quatre Caïman. Cela obligera à construire une infrastructure spécifique dans un espace nu actuellement, a expliqué le chef du DETALAT.

Des Gazelle remplacées par des Guépard

Le remplacement des trois Gazelle devrait n’intervenir par contre qu’en 2035, par un nombre encore indéterminé de Guépard.
Les deux actuels radars Centaure vont eux être remplacés par du GM200 de la gamme Thales. Des Rafale succéderont probablement aux quatre Mirage 2000-5, d’ici la fin de la décennie. Mais, le sujet est intimement lié aux accords de défense, puisque la France est chargée de la police du ciel djiboutien. 

Arrivée des Griffon, Jaguar et du Caesar

Les forces terrestres et navales vont aussi voir leur équipement évoluer : les Griffon et Jaguar seront, pour la première fois de l’histoire des forces prépositionnées, rapidement déployés à Djibouti, ce qui permettra de tester dans la durée leur tenue au milieu désertique (et obligera à une infrastructure dédiée). Le Caesar var rapidement remplacer les canons tractés TRF1. Pour sa part, la Marine recevra deux vedettes de fusiliers marins (VFM) en 2022, pour assurer la sécurité des escales des navires, une vingtaine par an en moyenne. Il faudra aménager une cale de mise à l'eau, sans doute dans la base navale du Héron.

Répondre à () :


Captcha
L'amateur d'aéroplanes | 11/02/2021 23:09

Je signale une lettre en trop : Le Ceasar va(r) rapidement remplacer

Un Lecteur | 12/02/2021 18:46

Il y a une coquille sur le nom du nouveau radar Thales : XM200, aussi dénommé Airmaster-C

borderes | 08/06/2021 14:39

Bonjour, Le copyright n'est pas en règle. C'est cédric.borderes merci

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription