0
Espace
SES et Boeing préparent la nouvelle génération O3b © SES

| Pierre-Fraçois Mouriaux

SES et Boeing préparent la nouvelle génération O3b

Sept satellites d'une puissance inégalée vont être lancés à partir de 2021 vers une orbite moyenne, et proposer un accès global à Internet sur la plus grande partie du globe.

C'est la grande annonce du début de la World Satellite Business Week, organisée cette semaine à Paris par Euroconsult : l'opérateur de télécommunications luxembourgeois SES va confier à l'Américain Boeing Space Systems la construction de sept satellites surpuissants, pour sa constellation de nouvelle génération O3b mPower. Dédiée à l'accès haut débit à Internet, elle viendra compléter à partir de 2021 l'actuelle constellation O3b (totalement rachetée par SES en juillet 2016), et se substituera même au remplacement de deux satellites géostationnaires de la flotte de SES.

4 000 transpondeurs par satellite.

Les satellites utiliseront une nouvelle plateforme, utilisant la propulsion électrique et construite en grande partie à l'aide de la technologie 3D. Ils seront placés sur orbite terrestre moyenne (MEO) et couvriront une surface de 400 millions de km2, soit 4/5e de la surface du globe. Chaque satellite sera équipé de plus de 4 000 transpondeurs, offrant une puissance inégalée ainsi qu'une grande flexibilité.

O3b mPower constituera le seul système global de plusieurs térabits capable de fournir de la « fibre virtuelle » n'importe où sur terre, en mer et à bord des avions. Il doit permettre une hausse exponentielle de la connectivité pour les populations, les communautés et les affaires.

Boeing Constellations Contrats O3b Netwoks satellites de télécommunications SES World Satellite Business Week Alexander Gerst ESA ISS Jeanette Epps Mission Horizons NASA Serena Aunon-Chancellor station spatiale internationale F-35 Royal Air Force Royal Navy

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription