3
Espace
[Poisson d'avril] Un Starship peut en cacher un autre
[Poisson d'avril] Un Starship peut en cacher un autre
© SpaceX / YouTube

| Pierre-François Mouriaux

[Poisson d'avril] Un Starship peut en cacher un autre

Le quatrième vol à haute altitude du prototype de lanceur géant de SpaceX, réalisé le 29 mars, s’est soldé par une nouvelle explosion. Le brouillard a empêché de voir qu’un double exploit devait être tenté.

Quatre tentatives en quatre mois

Les essais à haute altitude des prototypes du lanceur géant Starship de SpaceX (en direct sur plusieurs sites internet) se suivent et se ressemblent sur le site d’essais de Boca Chica, au sud du Texas : SN8 avait explosé à l’atterrissage le 9 décembre (après avoir atteint 12,5 km d’altitude), SN9 avait connu le même sort le 2 février (après un vol culminant à 10 km), et SN10 s’était embrasé huit minutes après s’être posé le 3 mars (après un saut également de 10 km).

Le vol du SN11, démarré dans un épais brouillard le 29 mars (la quatrième tentative en seulement quatre mois !), n’a pas échappé à la règle : après que des problèmes soient apparus pendant l'ascension sur l’un des trois moteurs, la télémesure a été perdue lors de la phase de retour, peu après le rallumage des moteurs, puis l’engin s’est désintégré, à environ 1 km du sol et après moins de six minutes de vol.

Cette nouvelle déconvenue n’arrête pas SpaceX pour autant, qui prépare déjà sur l’essai suivant, SN15 (les SN12 à 14 ne sont plus d’actualité, suite à des modifications de design structurel, logiciels et moteurs)…

 

Météo capricieuse

L’épais brouillard qui s’est invité le 29 mars au Texas a d’ailleurs masqué la présence du SN15, érigé sur un second pas de tir situé à quelques centaines de mètres de distance de celui du SN11.

Elon Musk avait en effet demandé à ses équipes de préparer un lancement simultané de deux prototypes du Starship, rêvant de reproduire l’image iconique des deux étages du Falcon Heavy à l’issue de son vol inaugural, en février 2018

Le transfert du SN15 (baptisé Starfish) avait été décidé la veille et effectué secrètement durant la nuit. Les préparatifs finaux avaient été réalisés à la faveur du brouillard matinal, que les prévisionnistes espéraient voir disparaître juste avant le décollage de SN11, à 8h00 heure locale (13h00 UTC).

La mort dans l’âme (et après avoir traité comme du poisson pourri les responsables de l’essai), Elon Musk a dû remettre à plus tard cette démonstration inattendue.

[Ce second paragraphe n'est qu'une farce de 1er avril, aussi grosse qu'un cachalot...]

Répondre à () :


Captcha
Beegee | 01/04/2021 19:55

Et be il est pas rendu sur Mars avec sa boîte à sardine ce bon Musk

michel | 03/04/2021 03:12

t’inquiète pas pour sa boite a sardine, elle finira sur la lune, et mars, et surtout n'oublie pas, que cette fusée, et un prototype entièrement nouveau.

Nathalie bossard | 02/04/2021 23:12

Eh oh c'est toi la sardine ? ? Loooool 🙄

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription