1
Industrie
Le Cassio 1 de VoltAéro vole grâce à son module hybride électrique
Le Cassio 1 de VoltAéro vole grâce à son module hybride électrique
© VoltAéro

| Antony Angrand

Le Cassio 1 de VoltAéro vole grâce à son module hybride électrique

VoltAéro vient de franchir une étape d'importance avec Cassio 1 qui a utilisé pour la première fois son module de propulsion hybride électrique le 11 octobre 2020. Ce module sera installé sur la famille d'avions de transport régional de 4 à 10 places actuellement en cours de développement, les Cassio 330, Cassio 480 et Cassio 600, ce dernier développant une puissance combinée totale de 800 ch.

Module de propulsion électrique à l'arrière

Cassio 1 a effectué son premier vol avec son module de propulsion électrique le dimanche 11 octobre 2020, décollant depuis l’aéroport Royan-Médis. Deux autres évaluations en vol supplémentaires ont été réalisées au cours des deux jours suivants. C'est une étape majeure pour VoltAéro vers le développement d’une famille d'avions hybride-électrique produits en série, destinés au transport aérien régional, qui pourront accueillir de 4 à 10 passagers, avec des autonomies allant jusqu’à 1 200 km.

Le module de puissance de Cassio 1 est installé dans une position propulsive au niveau du fuselage arrière. Il combine trois moteurs électriques hautes performances de 60 kW disposés dans une configuration triangulaire, avec un moteur à combustion interne de 370 ch. Cette configuration du module de puissance préfigure le groupe motopropulseur complet, destiné au Cassio 600 de 10 places passagers qui doit délivrer une puissance hybride-électrique totale de 600 kW (soit 800 ch), permettant une vitesse de croisière située à 200 kts (soit 370 km/h). « Le démarrage des essais en vol des modules électriques représente une véritable étape pour l’aviation hybride-électrique. Cela va nous permettre d’atteindre notre objectif d’entrée en service des Cassio de configuration de production à la fin de 2022 ou au début de 2023 », a expliqué Jean Botti, PDG et directeur de la technologie de VoltAero.

72 dB et un niveau de sécurité élevé

En fonctionnement normal, les moteurs électriques seront utilisés pour les décollages et les atterrissages avec un faible niveau sonore (72 dB), le moteur à combustion interne servant de "range extender" (rallonge d'autonomie) et à la recharge des batteries du Cassio en altitude. Ainsi le module de puissance de VoltAero peut fonctionner dans des modes allant de l’électrique complet à l’hybride complet, selon le profil de mission client et l'autonomie requise. En outre, comme les moteurs électriques et le moteur à combustion interne sont reliés à un arbre commun qui entraîne une hélice à cinq pales propulsive, la capacité pour chacun de fonctionner indépendamment fournit un niveau élevé de sécurité de propulsion - avec une source agissant comme une motorisation de secours en cas de problème ou de défaillance de l’autre-.

En plus du module de puissance de Cassio 1, l’avion d’essais en vol est équipé de deux moteurs électriques ENGINeUS 45 montés sur aile, qui ont été fournis par Safran Electrical & Power et sont installés en position tractive. Avant le vol inaugural du week-end dernier avec l’ajout par VoltAero du module de puissance propulsif monté à l’arrière, Cassio 1 avait enregistré 14 heures et 25 vols en altitude avec ces moteurs électriques de 45 kW (70 kW maximum) dans une gamme complète de conditions d’exploitation.

Une tournée des aéroports français 

Cassio 1 va également servir à promouvoir tout un écosystème autour du transport aérien régional hybride électrique. VoltAero et son partenaire Edeis ont organisé une tournée de démonstration en France. Cassio 1 va ainsi visiter 11 destinations entre le 26 et le 31 octobre 2020 (si la météo le permet). Cassio 1 décollera ainsi de Vannes en Bretagne et réalisera des escales dans les aéroports desservant les villes de Tours, Le Havre, la région parisienne (Toussus-le-Noble), Troyes, Dijon, Annecy, Aix, Nîmes et Toulouse, pour finir avec l’arrivée de Cassio 1 à Angoulême. Des visites guidées de Cassio 1 et des séances d’information seront effectuées à chaque destination, offrant un aperçu de la façon dont les avions hybrides-électriques Cassio pourront contribuer à un transport aérien propre, silencieux et efficace avec les aéroports régionaux. Parmi les participants invités aux escales figurent des élus, des chefs d’entreprise, des fournisseurs de services aériens, des exploitants d’aéroports et d’autres acteurs clés de l’infrastructure de transport.

https://www.air-cosmosboutique.com/produit/abonnement-numerique-1-an-aircosmos/

 

Répondre à () :


Captcha
patrico | 24/10/2020 14:00

Bravo et encore bravo ! Il faut que les banques, les régions , l Etat accompagnent cette entreprise ! Ils ont mis les doigts, leurs main sur le futur proche des trans ports aériens , civils and militaires ! Hybridations !

| | Connexion | Inscription