0
Compagnies aériennes
Asiana : sa prise de contrôle par Korean Air prend du retard
Asiana : sa prise de contrôle par Korean Air prend du retard

| La Rédaction

Asiana : sa prise de contrôle par Korean Air prend du retard

L’intégration complète de la compagnie aérienne Asiana par Korean Air devrait être terminée en 2024.

 

L'annonce du rachat de la deuxième compagnie aérienne sud-coréenne Asiana par Korean Air et sa maison-mère, Hanjin Group, avait été faite au mois de novembre 2020, pour un montant de 1,4 milliards d’euros. Le but de Korean Air, à présent, est d’intégrer Asiana, mais également ses filiales, comme Air Busan, Jin Air et Air Séoul.

Une opération complexe

L’acquisition de Asiana n’est pas encore finalisée. Korean Air doit d’abord recevoir l’agrément des organismes anti-monopoles des différents pays. En février dernier, l’Autorité turque de la concurrence avait donné son accord. Reste à obtenir l’accord des organismes anti-monopoles de la Commission européenne, des Etats-Unis, de la Chine et de Corée du Sud. La commission sud-coréenne du Commerce équitable a commencé l’examen du dossier en janvier.

Lenteurs

La fusion devait être complétée pour 2022. La lenteur des différentes commissions anti-monopoles a obligé Korean Air à repousser son projet de fusion définitive de deux années, donc 2024. "Lorsque Korean Air aura finalisé l'acquisition d'Asiana Airlines, la compagnie aérienne devrait être classée parmi les 10 premières compagnies aériennes au monde", avait expliqué Korean Air dans un communiqué, lors de l'annonce du rachat d'Asiana, en novembre 2020. "En général, les pays de moins de 100 d'habitants ont une seule compagnie aérienne régulière nationale. Cependant, la Corée a deux transporteurs réguliers nationaux, ce qui lui donne un désavantage concurrentiel par rapport à des pays comme l'Allemagne, la France et Singapour avec une seule compagnie aérienne nationale. De fait, cette acquisition facilitera l'extension du réseau mondial Korean Air, de sa flotte d'avion et de ses capacités favorisant la compétitivité nécessaire pour concurrencer les méga compagnies aériennes mondiales". Ce rachat va aussi avoir des conséquences sur les alliances aériennes mondiales, puisque Korean Air, membre de l'alliance Skyteam (réunie autour d'Air France-KLM et Delta) devrait mettre la main sur Asiana Airlines, membre de Star Alliance.

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription