Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

Le Dragon qui va rapatrier Robonaut arrivé à bon port

La capsule encore connectée au bras Canadarm2, amarrée au module Harmony de l'ISS © NASA

La capsule Dragon CRS 14 de SpaceX vient de s'amarrer à Station spatiale internationale. Elle rapatriera le mois prochain le robot " R2 ", auquel Air & Cosmos consacre un dossier complet cette semaine.

Et de sept missions réussies pour SpaceX en trois mois (dont le Falcon Heavy). Lancé depuis la base de Cape Canaveral (Floride) le 2 avril, soit trois jours après le cinquième lot Iridium Next depuis la base de Vandenberg (Californie), un Falcon 9 utilisant un premier étage « éprouvé » (déjà utilisé pour le lancement de la capsule Dragon CRS 12, en août 2017) a expédié vers l’ISS le vaisseau de ravitaillement Dragon CRS 14, également « éprouvé » (il avait servi en avril 2016 pour la mission CRS 8, qui avait permis de livrer le module gonflable Beam).

Capturé par le bras robotique Canadarm2, le vaisseau a été installé sur le module Harmony de la Station le 4 avril à 13h UTC. A son bord, 2 630 kg de fret (dont 1 721 kg dans la soute pressurisée), et essentiellement du matériel scientifique, dont le nettoyeur de débris spatiaux RemoveDebris développé par Surrey Satellite.

 

Robonaut, la mission inachevée.

D’ici un mois, le Dragon CRS 14 sera renvoyé sur Terre, avec à son bord Robonaut (dit R2), le robot développé par la Nasa et General Motors qui séjournait à bord de la Station depuis février 2011, mais victimes de pannes récurrentes depuis qu’il a reçu une paire de jambes, en juillet 2014. Les tentatives de réparation se sont succédé, en vain, et un rapatriement a été finalement décidé.

Dans le numéro 2588 d’Air & Cosmos (en kiosque depuis le 30 mars), Eric Bottlaender revient sur la saga de Robonaut, dans un article complété par une interview des astronautes européens Luca Parmitano et Tim Peake et une présentation de l’assistant Cimon, développé par Airbus Defence and Space, qui accompagnera Alexander Gerst lors de la mission Horizons.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.