Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

L'origine de l'anomalie du vol VA 241 d'Ariane 5 identifiée

90 minutes d'audition devant les députés et la presse le 20 février © Assemblée nationale

La commission d'enquête chargée d'identifier l'origine de la déviation de trajectoire d'Ariane 5 le 25 janvier dernier se poursuit, mais le président d'ArianeGroup a pu évoquer la piste privilégiée lors d'une intervention à l'Assemblée nationale.

Mardi 20 février, près d’un mois après la tumultueuse mission VA 241 d’Arianespace, Alain Charmeau, président d’ArianeGroup, était auditionné par la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale, dans le cadre de l’étude du projet de Loi de programmation militaire.

Les sujets abordés concernaient évidemment davantage les questions de défense et de sécurité (notamment le système GEOTracker), mais un point a pu être fait sur l’enquête mise en place dès le lendemain du premier couac rencontré par le lanceur lourd européen depuis un peu plus de 15 ans.

 

Piste logicielle.

« Heureusement, Ariane 5 s’est comportée correctement et les deux satellites sont en mesure de rejoindre leur orbite sans trop d’encombre », a d’abord déclaré Alain Charmeau, avant de confirmer la piste logicielle qui était immédiatement apparue : « Les premières investigations internes montrent que l’anomalie résulte d’une mauvaise spécification d’un des paramètres de la mission spécifique pour ce vol, mais vous comprendrez que j’attende les conclusions de l’enquête officielle en cours, menée sous la présidence de l’Agence spatiale européenne. »

En Guyane, le prochain vol d’une Ariane 5 ECA se prépare et devrait intervenir le 16 mars prochain, avec les satellites Superbird 8/DSN 1 (Japon) et Hylas 4 (Royaume-Uni).

 

Revoir l’audition complète d’Alain Charmeau sur http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5584573_5a8c43be8d358.commission-de-la-defense--m-alain-charmeau-president-d-ariane-group-20-fevrier-2018

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.