Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Loi de programmation militaire : la Défense obtient un budget de 198 Md€

La LPM prévoit la livraison à l'armée de l'air de 55 M2000 D rénovés. © Armée de l'air

Jeudi 8 février, le Ministère des Armées a publié le projet de loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2019 – 2025. Un budget annuel de près de 40 milliards d'euros est établit.

Suite aux conclusions de la revue stratégique, la LPM met en avant la nécessité de se doter de moyens efficaces afin de faire face aux différentes menaces auxquelles la France est confrontée. Un budget de 198 milliards d'euros est ainsi prévu pour la période 2019 – 2023, dans le but de se rapprocher de l'objectif des 2% du PIB. « Jusqu'en 2022, le budget augmentera de 1,7 Md€/an, puis de 3 Md€ en 2023, portant le budget des armées à 39,6 Md€/an en moyenne », précise la LPM. Les deux années suivantes, 2024 et 2025, verront leurs budgets décidés ultérieurement, en fonction de la situation économique française et dans le but d'atteindre les 2% à la fin de cette LPM.

Si l'on reste dans le volet budgétaire, un effort particulier a été fait pour le financement des opérations militaires. La provision destinée aux OPEX et OPINT passera de 450M€ à 1,1 Md€ en 2020.

L'ensemble du budget de la Défense, soit 198 Md€ sur cinq ans, est définit afin de financer « quatre axes complémentaires ; répondant aux préoccupations à court terme, tout en s'inscrivant résolument dans la préparation de l'avenir », met en avant la LPM. Parmi ces axes se trouve l'objectif de « renouveler les capacités opérationnelles ». Les moyens aériens des armées seront ainsi renforcés et « l'armée de l'air bénéficiera de l'arrivée d'avions ravitailleurs, de drones et d'avions de chasse nouveaux (28 Rafale) ou rénovés (55 M200 D) », détaille le projet de LPM. Quinze Airbus MRTT sont ainsi attendus d'ici 2025, avec la livraison des douze premiers appareils étalée jusqu'en 2023.

L'armée de Terre ne sera pas en reste. Elle devrait ainsi être équipée, à l'issue de cette LPM, de « 147 hélicoptères de reconnaissance et d'attaque (dont 67 Tigre), de 115 hélicoptères de manœuvre (dont 70 NH90 et 8 Caracal) et d'une vingtaine de drones tactiques », peut-on lire dans la LPM.

Enfin la Marine nationale accueillera, entre autre, trois avions de surveillance et d'intervention (AVSIMAR) entre 2024 et 2025. Par ailleurs « une quinzaine d'hélicoptères légers seront loués pour remplacer les Alouette III, dans l'attente de l'arrivée des HIL Marine », ajoute la LPM.

La dissuasion nucléaire bénéficiera elle aussi de la hausse des budgets de Défense avec le renouvellement des deux composantes. Ce volet bénéficiera de 25 Md€ sur la période 2019-2023.

Pour en savoir plus sur le projet de loi de programmation militaire présenté ce jour en Conseil des Ministres, rendez-vous dans le numéro 2582 d'Air & Cosmos, à paraître vendredi 16 février.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.