Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

L'Inde prépare son retour en vol

L'Inde envisage plus d'un lancement par mois en 2018 © ISRO

Après quatre mois d'interruption, les lancements indiens vont reprendre. Un lanceur PSLV XL doit s'envoler à partir du 10 janvier prochain, avec 31 satellites à bord.

Les lancements orbitaux indiens étaient interrompus depuis le 31 août dernier, après l'échec de la 41e mission du lanceur PSLV XL, le premier depuis 1997.

Alors que les regards se portent actuellement vers la Floride, où SpaceX doit effectuer, à quelques heures et quelques kilomètres d'intervalle, le premier essai statique de son nouveau lanceur lourd Falcon Heavy et le lancement du satellite secret Zuma, l'Inde prépare son retour.

Entre le 10 janvier et le 3 février, elle prévoit ainsi de placer sur orbite héliosynchrone son 8e satellite d'observation de la Terre Cartosat, Cartosat 2F (712 kg), ainsi que 30 satellites, majoritairement étrangers (Etats-Unis, Canada, Corée du Sud, Finlande, France et Royaume Uni) et essentiellement technologiques, de 1 à 430 kg.

Le 15 février dernier, l'Inde avait pulvérisé le record mondial, plaçant sur orbite basse 104 charges utiles d'un coup, dont 103 nanosats.

 

Ambitions décuplées.

Au total, ce sont pas moins de 17 lancements ISRO qui sont programmés en 2018 (dont 7 avec son lanceur lourd GSLV), soit plus d'un lancement par mois, en plus de l'envoi du satellite Gsat 11 (5,7 t) par une Ariane 5 ECA.

En 2017, l'Inde a procédé à 6 lancements orbitaux réussis, pointant à la sixième et dernière place des puissances spatiales, alors qu'elle s'était hissée au quatrième rang depuis deux ans, avec 5 lancements en 2015 et 7 en 2016.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.