0
Espace
Une femme à la tête du port spatial de l’Europe © P. Piron / ESA-CNES-CNES-Arianespace/Optique Vidéo du CSG

| Pierre-François Mouriaux

Une femme à la tête du port spatial de l’Europe

Depuis une semaine, Marie-Anne Clair, précédemment directrice des systèmes orbitaux du Cnes, a pris la direction du Centre spatial guyanais.

Entrée en 1983 à la Direction des lanceurs comme ingénieur d’études, Marie-Anne Clair a mené toute sa carrière au Cnes, occupant divers postes à responsabilité avant de devenir, en janvier 2017, directrice des systèmes orbitaux au Centre spatial toulousain.

En mai dernier, elle a été désignée pour remplacer à son départ en retraite Didier Faivre, quinzième directeur du Centre spatial guyanais depuis 1966.

Le passage de témoin a démarré en septembre et, depuis le 1er novembre, Marie-Anne Clair est la première femme aux commandes du port spatial de l’Europe.

 

Hommage.

« Avec un parcours exceptionnel au service de notre politique spatiale, Marie-Anne Clair est un atout majeur pour le Centre spatial guyanais et les nombreux défis auxquels il fait face », a déclaré Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, avant de rendre hommage à Didier Faivre qui, « dans le cadre des différentes fonctions qu’il a occupées au Cnes et à l’ESA, a apporté une contribution déterminante à la construction de l’Europe spatiale. Didier a eu en particulier une action fondamentale dans le domaine des lanceurs, de la politique spatiale européenne, du développement de la constellation Galileo et jusqu’à ce jour, dans les succès du CSG. »

Retrouvez le portrait de Marie-Anne Clair dans le n°2663 d’Air & Cosmos, en kiosques depuis le 8 novembre 2019.

CNES Centre spatial guyanais Nominations Marie-Anne Clair

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription