0
Espace
Un second Sentinel 3 sur orbite
Un second Sentinel 3 sur orbite
© S. Corvaja/ESA

| Pierre-François Mouriaux

Un second Sentinel 3 sur orbite

Principalement dédié à l'étude des océans, le satellite Sentinel 3B du programme européen de surveillance environnementale Copernicus a rejoint le 25 avril son jumeau Sentinel 3A sur orbite.

Le programme d’observation de la Terre Copernicus de l’Union européenne compte désormais un septième satellite sur orbite : Sentinel 3B, construit par un consortium d’industriels dirigé par Thales Alenia Space pour le compte de l’Agence spatiale européenne.

D’une masse de 1 150 kg au décollage, Sentinel 3B est équipé de plusieurs instruments scientifiques principalement dédiés à l’océanographie : un radiomètre imageur, un radar altimètre, un spectromètre imageur et un radiomètre microondes.

Le lancement a été effectué le 25 avril à 17h57 UTC depuis le cosmodrome militaire de Plessetsk, dans le nord de la Russie, à l’aide d’un lanceur russe Rockot KM commercialisé par la société Eurockot (coentreprise d’ArianeGroup et de Khrounitchev).

Le satellite a été placé sur une orbite héliosynchrone haute d’environ 815 km, équivalente à celle de son jumeau Sentinel 3A, également lancé par un lanceur Rockot KM en février 2006. A terme, les deux satellites évolueront sur le même plan orbital, avec un phasage de 140°.

Le premier signal de Sentinel 3B a été acquis par la station de réception de l’ESA à Kiruna, en Suède, 92 minutes après le décollage, confirmant la séparation de l’étage supérieur et du déploiement des panneaux solaires. Devaient suivre 3 jours de vérification et de calibration des instruments.

 

Troisième duo Copernicus sur orbite.

À l’issue de ce lancement, le premier ensemble de missions Sentinel du programme Copernicus est désormais sur orbite : Sentinel 1A et 1B (lancés en 2014 et 2016 pour l’observation radar de l’environnement), Sentinel 2A et 2B (en 2015 et 2017 pour l’observation optique haute résolution des sols), et Sentinel 3A et 3B. Le satellite précurseur d’une troisième famille, Sentinel 5P, a pour sa part été lancé en octobre 2017 pour la mesure globale de la qualité de l’air. Quand aux satellites Sentinel 3C et 3D, commandés en février 2016, ils devraient être déployés à partir de 2021, cette fois à l’aide du lanceur européen Vega C.

 

Prochaine retraite du Rockot KM.

Depuis mai 2000, l’ancien missile balistique soviétique Rockot, équipé de l'étage supérieur Breeze KM, a servi de lanceur orbital à 28 reprises, effectuant 9 missions pour le compte de l'ESA : Grace (en 2002), Cryosat (perdu en 2005), Goce, Smos et Proba 2 (en 2009), Swarm (en 2013), Sentinel 3A, Sentinel 5P et Sentinel 3B. Le vol du 25 avril constituait la dernière mission commerciale du lanceur qui devrait encore effectuer 3 lancements pour le gouvernement russe d’ici octobre, avant d’être retiré du service.

 

Retrouvez l’article d’Eric Bottlaender consacré à la mission Sentinel 3B dans le prochain numéro d’Air & Cosmos, à paraître ce vendredi 27 avril.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription