0
Espace
Un quatrième satellite de géolocalisation RF pour Unseenlabs
Un quatrième satellite de géolocalisation RF pour Unseenlabs
© Unseenlabs

| Pierre-François Mouriaux 431 mots

Un quatrième satellite de géolocalisation RF pour Unseenlabs

La jeune pousse bretonne, leader européen de la géolocalisation radiofréquence par satellites des navires en mer, a embarqué son satellite Bro 4 à bord du dix-neuvième lanceur Vega d’Arianespace, lancé le 17 août.

Pléiades Neo 4, passager principal

Comme lors de sa précédente mission, le 29 avril dernier (VV18), la charge utile principale du lanceur léger européen Vega lors du vol VV19, réalisé le 17 août depuis le Centre spatial guyanais, était un satellite commercial d’observation de la Terre nouvelle génération Pléiades Neo, construit par Airbus Defence and Space.

A ses côtés se trouvaient quatre passagers auxiliaires, déployés dans le cadre de la troisième mission de lancement multiples SSMS (Small Spacecraft Mission Service) d’Arianespace : Ledsat, un cubesat 1U éducatif de l’Agence spatiale européenne destiné à étudier les performances d’une technologie basée sur des lampes LED (Light Emitting Diodes) pour le suivi optique autonome des satellites sur orbite basse ; Radcube, un cubesat 3U technologique de l’ESA qui doit servir à valider des technologies miniaturisées d’instruments destinés à mesurer, in situ, le rayonnement spatial et l’environnement du champ magnétique sur orbite basse à des fins de surveillance de la météo spatiale ; Sunstorm, un cubesat 2U toujours de l’ESA conçu pour détecter les impulsions de rayons X produites par les éjections de masse coronale, lors desquelles plusieurs centaines de millions de tonnes de matière sont expulsées de la surface du Soleil, grâce à un spectromètre innovant ; et Bro 4 (Breizh Reconnaissance Orbiter-4), un cubesat 6U de géolocalisation développé par la startup rennaise Unseenlabs, premier opérateur privé de cubesats en France, créée en 2015 par Clément et Jonathan Galic.

 

Géolocaliser n’importe quel navire en mer

Placé sur orbite héliosynchrone à environ 550 km d'altitude, Bro 4 constitue désormais le quatrième élément de la constellation d’Unseenlabs.

Celle-ci, grâce à sa technologie satellitaire embarquée propriétaire, propose un service de veille du spectre et de renseignement électromagnétique pour la surveillance du trafic maritime : à partir d’un seul nano-satellite, n’importe quel navire en mer peut être localisé, en temps quasi-réel et au kilomètre près.

L’outil s’adresse ainsi à large éventail d'acteurs maritimes, fournissant des données précises et à jour sur les positions des navires. Il permet un meilleur suivi des activités en mer, que ce soit pour répondre aux besoins des entreprises maritimes, ou pour aider les institutions et les organisations à lutter contre les comportements illégaux et anti-environnementaux.

 

A terme, une constellation de 20 à 25 satellites

Bro 1 avait été ouvert la voie en août 2019 à l’aide du lanceur d’origine néo-zélandaise Electron.

Bro 2 et 3, toujours sur Electron, avaient suivi en novembre 2020.

La société bretonne possède désormais la constellation la plus avancée dans son domaine. Elle a annoncé en avril dernier avoir levé 20 M€ supplémentaires pour l'aider à faire croître sa constellation d'ici 2025, et atteindre entre 20 et 25 satellites.

Répondre à () :


Captcha
Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription