0
Espace
Un Delta 4H pour Solar Probe Plus
Un Delta 4H pour Solar Probe Plus
© ULA

| Stefan Barensky

Un Delta 4H pour Solar Probe Plus

La Nasa vient de passer un contrat de 389,1 M$ (364,2 M€) à United Launch Alliance pour le lancement de la sonde Solar Probe Plus sur un Delta 4H, actuellement le plus puissant lanceur de sa gamme.

Le lancement est prévu dans une fenêtre de 20 jours qui ouvrira le 31 juillet 2018. La sonde de 612 kg, réalisée par l'université John Hopkins pour le contre du Centre spatial Goddard, doit boucler 24 orbites autour du Soleil. A partir de 2024, celles-ci l'amèneront à s'approcher jusqu'à 6,3 millions de km du Soleil (sept fois plus proche que Mercure), grâce à sept manœuvres gravitationnelles au voisinage de Venus.

Il s'agira de la première sonde à voler dans la couronne solaire, c'est à dire la haute atmosphère de notre étoile. Elle tentera de percer deux mystères : pourquoi la couronne est elle plus chaude que la surface du Soleil et quel phénomène y accélère le vent solaire.

Avec une capacité de 23 tonnes sur orbite basse, le Delta 4H est actuellement le plus lanceur en service. Il devrait être dépassé en fin d'année par le Falcon Heavy de SpaceX, dont la capacité annoncée atteindrait 53 tonnes, puis fin 2018 par le SLS développée pour l'exploration habitée (70 tonnes).

C'est la deuxième fois que la Nasa confie une charge utile au Delta 4 après la capsule Orion EFT-1 en décembre dernier. Auparavant, ses plus récentes sondes ont été confiées à l'Atlas 5  Mars Reconnaissance Orbiter (2005), Lunar Reconnaissance Orbiter (2006), New Horizons (2009), Juno (2011), Curiosity (2011), Maven (2013) et Osiris-Rex (2016).

Cette sélection intervient au moment ou ULA se prépare à rationaliser sa flotte, en retirant du service les versions monocorps du Delta 4 au profit de l'Atlas 5 et se prépare à ne garder que le Delta 4H pour les charges utiles les plus lourdes.

Un an avant le lancement de Solar Probe Plus, c'est justement un Atlas 5 qui doit lancer la sonde européenne Solar Orbiter (1 800 kg), également chargée d'une mission d'étude du Soleil mais depuis une orbite plus éloignée pour des observations combinées.

Solar Probe Plus
Solar Probe Plus © JHUAPL
Solar Probe Plus
Solar Probe Plus lors d'un de ses sept survols de Vénus
Solar Probe Plus lors d'un de ses sept survols de Vénus © DR
Solar Probe Plus lors d'un de ses sept survols de Vénus

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription