0
Espace
Trois premières chinoises © Xinhua

| Pierre-François Mouriaux

Trois premières chinoises

La Chine a inauguré samedi dernier un nouveau centre de lancement, mis en service un nouveau lanceur lourd et testé une nouvelle capsule de rentrée pour les vols habités.

La Chine dispose désormais d’un nouveau lanceur lourd, le Longue Marche 7 (LM-7, également appelé CZ-7). Haut de 53,1 m et lourd de 595 t, il constitue aujourd’hui (en attendant le Longue Marche 5, attendu pour septembre prochain) le lanceur le plus puissant de la flotte chinoise, capable de placer 13,5 t sur orbite basse, et 7 t vers l'orbite de transfert géostationnaire.

LM-7 a été lancé le 25 juin à 12h00 UTC depuis le pas de tir n°2 du nouveau centre de lancement de Wenchang, construit entre septembre 2009 et novembre 2014. Installé sur l'île de Hainan, au sud de la Chine, il s’ajoute aux trois centres de lancements de Jiuquan, Taiyuan et Xichang. Il dispose de deux atouts majeurs : sa latitude méridionale (19,38° N), et sa situation en bord de mer, qui limite les risques pour les populations avoisinantes, et permet le transport par voie maritime de lanceurs à grand diamètre.

La charge utile du premier vol du LM-7 était version réduite d'une nouvelle capsule de rentrée atmosphérique destinée à la prochaine génération des vaisseaux habités chinois. D’une hauteur de 2,6 tonnes pour un diamètre de 2,6 m, la maquette a été éjectée après 603 secondes de vol, sur une orbite comprise entre 200 et 394 km d’altitude. Elle est revenue se poser en Mongolie intérieure, après une mission de près de vingt heures.

Quatre autres petits satellites expérimentaux placés sur orbite basse par le LM-7 sont toujours sur orbite.

Article complet à paraître le 1er juillet 2016 dans le n°2507 d'Air & Cosmos.

 

Chine Longue Marche Wenchang

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription