0
Industrie
Trent 1000, rencontre au sommet entre ANA et Rolls-Royce © Rolls-Royce

| Antony Angrand

Trent 1000, rencontre au sommet entre ANA et Rolls-Royce

La situation est sérieuse. Suffisamment pour que le président de Rolls-Royce, Eric Schulz, division moteurs civils, se déplace en personne pour rencontrer les cadres supérieurs d'All Nippon Airways. Le but avoué n'est d'autre que de rassurer ces derniers quant aux avancées effectuées pour résoudre les problèmes du Rolls-Royce Trent 1000 qui motorise la flotte de Boeing 787, ayant contraint cette dernière à une immobilisation au sol.

Ainsi que nous l'expliquons dans notre numéro actuellement en kiosque (A&C 2513S) et comme le commente le motoriste britannique "le problème trouve son origine au niveau des aubes de turbine intermédiaire du Trent 1000, dont la durée de vie s'est avérée plus courte que prévue". Soumis à un type de corrosion bien particulier, les aubes s'endommagent et ont contraint au moins par trois fois à annuler des vols. 

Le 787 étant la cheville ouvrirère d'ANA, qui dessert des destinations internationales aussi bien que domestiques, ce qui a ainsi entraîné l'annulation d'un certain nombre de vols. Et la venue d'Eric Schulz, qui a tenu à rassurer la compagnie. "Nous travaillons ensemble pour ramener la situation à la normale aussi vite que possible. Nous nous en occupons au plus haut degré chez Rolls-Royce". 

Des aubes bénéficiant d'une nouvelle conception devraient être introduites au début de l'an prochain. A court terme, le plan d'action est de remplacer les aubes de turbine intermédiaire avec des aubes neuves ou ayant accumulé peu d'heures de vol et de remettre les turboréacteurs Trent 1000 en service.

 

Rolls-Royce Rolls-Royce Trent 1000 ANA All Nippon Airways BOEING 787 Dreamliner Aubes de turbine low cost low cost européennes Wizz Air ESA ISS Mission Proxima OBSERVATION DE LA TERRE station spatiale internationale thomas pesquet

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription