0
Applications
Thales Alenia Space au service de la navigation et de la surveillance aériennes en Afrique © Asecna, 2009

| Pierre-François Mouriaux

Thales Alenia Space au service de la navigation et de la surveillance aériennes en Afrique

Nouveau succès à l’export d’un système de navigation par satellite pour le constructeur franco-italien.

Afin de renforcer les opérations de navigation et de surveillance aériennes dans sa zone de responsabilité, l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), qui regroupe 18 États membres (dont 17 pays africains* et la France), vient de confier à Thales Alenia Space la réalisation de l’étude préliminaire de définition de l’architecture (phase B) de son programme de services de renforcement satellitaire SBAS (Satellite Based Augmentation System).

SBAS est fondé sur le programme de navigation européen Egnos (European Geostationary Navigation Overlay System) qui améliore la précision des signaux de navigation Galileo et GPS, et permettra à son tour d’augmenter les performances de positionnement fournies par les constellations existantes de navigation par satellite, avec une précision ramenée à l’ordre du mètre, à partir de 2021/22.

 

Dix-huit mois d’étude.

Son étude est financée par une subvention du Fonds Fiduciaire pour les Infrastructures Afrique-Union européenne, mise en œuvre dans le cadre d’une convention de financement avec l’Agence Française de Développement. Sa gestion technique bénéficie du soutien de la Commission Européenne et de l’Agence du GNSS européen (GSA), dans le cadre de l’accord international liant l’Asecna à l’Union européenne, ainsi que du Cnes.

Les travaux doivent durer dix-huit mois, durant lesquels les compagnies aériennes associées pourront notamment tester un service pré-opérationnel.

« Après le projet Kass développé en Corée, ce deuxième succès à l’export d’un système de navigation complexe et performant de ce type est le résultat de l’implication de Thales Alenia Space dans les projets de navigation par satellite en Europe depuis l’origine (1996), s’est réjoui Jean-Loïc Galle, président de Thales Alenia Space. Ce sont plus de vingt ans d’expérience qui vont être mis au service de l’Asecna et de la sécurité des voyageurs, ce qui conforte une fois de plus notre engagement dans l’aspiration Space for life. »

 

Catalyseur clé du Ciel Unique pour l’Afrique.

« La conclusion de ce contrat constitue un moment clé dans l’avancement du programme SBAS de l’Asecna, catalyseur clé du Ciel Unique pour l’Afrique qui doit permettre à terme d’améliorer la sécurité des atterrissages, la flexibilité et l’efficacité des trajectoires de vol, et de rendre les régions isolées accessibles, tout en ne requérant aucun moyen technique et humain local au niveau des aéroports », a pour sa part déclaré Mohamed Moussa, directeur général de l’Asecna.

Aujourd’hui basée à Dakar, au Sénégal, son Agence est la plus ancienne institution de coopération et d'intégration africaine et malgache, qui fêtera ses soixante ans en décembre 2019. Elle gère un espace aérien qui s’étend sur plus de 16 millions de km2 (1,5 fois la superficie de l’Europe), divisé en six régions d'information en vol (FIR).

 

*Les membres de l’Asecna sont aujourd’hui le Bénin, le Burkina, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Congo, la Côte d’Ivoire, la France, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Togo et l’Union des Comores.

Afrique Asecna Contrat Egnos Navigation par satellite Thales Alenia Space

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription