0
Avions de combat
T-X : Leonardo reste dans la course © Leonardo

| Antony Angrand

T-X : Leonardo reste dans la course

En dépit du retrait de Raytheon, l'avionneur italien a décidé de continuer à proposer son T-100 dans le cadre du programme T-X, face à Lockheed Martin KAI (Korean Aerospace Industries) avec son T-50A et Boeing Saab avec son jet monoréacteur.

Leonardo s'est ainsi trouvé un nouveau partenaire américain, oeuvrant de concert avec la société DRS Technologies, deux semaines après avoir annoncé la fin de son partenariat avec Raytheon.

DRS Technologies, basé à Arlington en Virginie, a été acquise en 2008 par Leonardo (alors Finmeccanica) et l'entreprise aura la pleine supervision du T-100, pour lequel elle cherche d'ailleurs actuellement une usine susceptible d'accueillir la chaîne d'assemblage du T-100.

Raytheon n'a pas été le seul à se retirer de la compétition, puisque Northrop Grumman en a fait de même en l'annonçant le 1er février.

Boeing Saab Korea Aerospace Industries (KAI) Leonardo Leonardo M-346 Lockheed Martin T-50A Northrop Grumman Modèle 400 Raytheon T-100 ESA ISS Mission Proxima OBSERVATION DE LA TERRE station spatiale internationale thomas pesquet RÉGIONS TERRITOIRES Hop ! Air France salons d'aéroports

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription