0
Espace
Sixième mission pour la mini-navette automatique X37B de l’armée américaine
Sixième mission pour la mini-navette automatique X37B de l’armée américaine
© Boeing / US Space Force

| Pierre-François Mouriaux

Sixième mission pour la mini-navette automatique X37B de l’armée américaine

Un lanceur Atlas 5, mis en œuvre le 17 mai depuis la Floride, a expédié vers l’orbite basse l’un des deux exemplaires du très secret drone spatial militaire américain construit par Boeing.

Déjà repéré par les astronomes amateurs

Repoussé d’une journée pour cause de mauvaise conditions météorologiques en haute altitude, le lancement de la sixième mission OTV (Orbital Test Vehicule) du programme X37B est finalement intervenu le 17 mai à 13 h 14 UTC depuis la base de Cape Canaveral en Floride.

Il a été effectué à l’aide d’un lanceur Atlas 5 (501) d’United Launch Alliance.

Si les paramètres orbitaux visés étaient classifiés, les observateurs ont rapidement retrouvé la trace de l’engin, qui évolue visiblement sur une orbite haute d’environ 390 km et inclinée de 45°.

 

Séjours de plus en plus longs

Les cinq précédentes missions de la mystérieuse mini-navette (8,9 m de long pour une envergure de 4,5 m) ont été menées entre avril 2010 et octobre 2019, avec deux orbiteurs distincts.

Tous deux ont ainsi cumulé plus de 2 866 jours de vol, chaque nouvelle mission battant le record de la précédente, qui a ainsi été porté à 780 jours.

C’est aujourd’hui le premier orbiteur qui est utilisé, trois ans après la fin de sa deuxième mission.

 

Davantage de place pour la science

Les objectifs du programme demeurent confidentiels. Cependant, les responsables de Boeing (responsable du développement) et de la Space Force (qui prend la suite de l’exploitation par l’US Air Force) ont révélé que la mission OTV-6 embarquait davantage d’expériences scientifiques, telles que la mesure du taux de radiation sur des graines ou une palette de matériaux ou un test de transmission d'énergie à distance par micro-ondes.

FalconSat 8, un petit démonstrateur technologique de 146 kg, doit par ailleurs être déployé en cours de mission.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription