0
Industrie
Sikorsky-Boeing dévoile le Defiant X pour le programme FLRAA
Sikorsky-Boeing dévoile le Defiant X pour le programme FLRAA
© Sikorsky

| Antony Angrand

Sikorsky-Boeing dévoile le Defiant X pour le programme FLRAA

Sikorsky-Boeing a dévoilé le Defiant X, la proposition du constructeur aéronautique relative au programme FLRAA (Future Long Range Assault Aircraft) de l’armée américaine. Sans suprise, l’hélicoptère hérite d’un rotor coaxial rigide et d’une hélice propulsive, largement similaire au démonstrateur technologique SB-1 Defiant.

Horizon 2030

Sikorsky-Boeing a dévoilé sa vision de l’hélicoptère destiné au programme FLRAA (Future  Long Range Assault Aircraft, futur aéronef d'assaut à grande autonomie) destiné à trouver un successeur à la flotte de Sikorsky UH-60 Black Hawk dont l'entrée en service (IOC) est programmée pour 2030. Sans grande surpise, la machine dispose d’un rotor coaxial rigide et d’une hélice propulsive, largement similaire au démonstrateur technologique qui l'a précédé, le SB-1 Defiant.

Un SB-1 un peu différent 

Cependant Sikorsky-Boeing a procédé à quelques modifications par rapport au SB-1, s'agissant d'un appareil destiné à l'armée américaine.  On remarque un réaménagement du train d'atterrissage qui bénéficie désormais d'un train avant tout en gardant une roulette de queue, afin d'augmenter la stabilité de la machine. D'autres modifications ont été réalisées notamment au niveau des stabilisateurs verticaux, qui ont été redessinés. Le fuselage de l'appareil sera réalisé en matériaux composites et la cabine permettra de transporter douze soldats équipés. 

Un finaliste choisi avant 2024

Par le passé, des problèmes de transmission ont retardé les essais en vol du SB-1, au bénéfice de son rival convertible, le Bell V-280 Valor, les seuls finalistes du programme FLRAA dans le cadre du programme de démonstration concurrentielle et l'effort de réduction des risques. Sikorsky-Boeing a réalisé 135h d'essais sur le banc du système propulsif et 31 sorties avec son démonstrateur, soit un total 26 heures de vol. Reste que quelle que soit la machine retenue entre celle de Bell ou de Sikorsky-Boeing, le prototype du constructeur qui sera retenu devra voler en 2024. D'ici là, les deux hélicoptéristes ont jusqu'à la fin 2021 pour peaufiner leurs machines respectives dans le cadre d'un marché estimé à un montant avoisinant les 4,5 milliards de dollars. 

https://www.air-cosmosboutique.com/produit/abonnement-numerique-1-an-aircosmos/

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription