1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Défense

0
Couverture
© Saab
22/05/2019 15:58 | Par ehuberdeau

Saab développe une nacelle de guerre électronique offensive

Saab teste actuellement une nacelle de guerre électronique baptisée Arexis. Ce pod pourra être emporté par des chasseurs pour des missions offensives de brouillage.

Saab s'est appuyé en partie sur le système de guerre électronique du Gripen E pour développer un pod de guerre électronique doté de capacités de brouillage et baptisé Arexis. Contenu dans une nacelle de 350 kg pouvant être emporté par un chasseur tel que le Gripen, le Typhoon ou le Rafale, le système Arexis pourrait devenir l'un des rares systèmes de brouillage qualifiés au sein de l'OTAN avec le Next Generation Jammer de Raytheon mais qui reste destiné à l'E/A-18G Growler. 

Le système doit permettre à des chasseurs conventionnels d'effectuer des missions de brouillage des radars adverses et ainsi de protéger le reste des avions en vol. La particularité du système de Saab est de pouvoir brouiller les radars très basses fréquences en bande UHF et VHF grâce à des antennes adaptées. Celles-ci ressemblent à des ailes placées de chaque côté du pod. Le système est aussi doté d'une antenne AESA pouvant brouiller les radar en bande S et L. Arexis ne sert pas uniquement au brouillage et peut être utilisé de façon passive pour détecter les radars adverses. 

Saab teste actuellement au sol une version simplifiée du système sans antennes basses fréquences et pouvant intervenir sur des bandes radar comprises entre 1 et 4,5 GHz. Des essais d'intégration de la nacelle ont également été réalisés sous la voilure d'un Gripen. Arexis devrait être testé en vol à bord d'un Gripen D. Saab estime que les chasseurs biplaces sont plus adaptés à l'emport de la nacelle en raison de la charge de travail liée à l'emploi du système. 

Pour l'heure Arexis est développé sur fonds propres par Saab mais l'industriel suédois estime que le système pourrait être industrialisé d'ici un an si un client le désire. 

Saab réfléchit aussi à un concept de brouilleur pouvant être embarqué sur un drone. Ce système serait beaucoup moins puissant mais le drone pourrait se rapprocher de sa cible pour effectuer un brouillage à courte portée. 
 

guerre électronique Saab

Répondre à () :

| Connexion | Inscription