1
Aviation Civile
Ryanair prévoir de créer 5 000 emplois dans les cinq ans
Ryanair prévoir de créer 5 000 emplois dans les cinq ans
© Ryanair

| HEGUY Jean-Baptiste 253 mots

Ryanair prévoir de créer 5 000 emplois dans les cinq ans

La compagnie low cost irlandaise prévoit d'atteindre un trafic de 225 millions de passagers d'ici mars 2026, contre 149 millions de passagers avant la crise sanitaire.

Profitant du redémarrage progressif du transport aérien, Ryanair ne veut pas perdre de temps et repart en conquête. La compagnie irlandaise low cost prévoit de créer 5000 emplois dans les cinq ans à venir pour accompagner son redéveloppement post-Covid. Surtout ils compenseront les 3 000 emplois (soit 15% des effectifs) qui ont été supprimés par la compagnie irlandaise au début de la crise sanitaire. Rappelons que sous l'effet de la crise du transport aérien mondial, Ryanair a enregistré une perte historique de l'ordre de un milliard d'euros.

210 Boeing 737 à livrer d'ici cinq ans 

Malgré cela, Ryanair a relevé ses prévisions de croissance sur cinq ans, de 33 à 50%, et espère atteindre un trafic de 225 millions de passagers, contre 149 millions de passagers avant la pandémie. Pendant cette période, Ryanair attend la livraison de 210 Boeing 737 de nouvelle génération et prévoit d'ouvrir dix nouvelles bases en Europe cette année. 

Dix nouvelles lignes au départ de Beauvais

Au départ de France, Ryanair a annoncé récemment l'ouverture de dix nouvelles lignes à Paris-Beauvais, avec deux avions basés. Ainsi, la compagnie assurera à partir de novembre deux vols par semaine vers Agadir, Amman, Helsinki, Liverpool, Riga et Santander et trois vers Malaga, Gdansk, Tallinn et Turin. Avec ces dix nouvelles destinations, Ryanair assurera au total des vols vers 53 destinations cet hiver. Parallèlement, Ryanair ouvrira deux nouvelles destinations au départ de Bordeaux : Fuerteventura (1 vol par semaine) et Madrid (2 vols par semaine), et une ligne Clermont-Ferrand/Porto (deux fois par semaine). 

Répondre à () :


Captcha
Max | 18/09/2021 01:07

Franchement qui veut bosser pour cette logique anglo-saxonne quasi esclavagiste ? Offre et demande... c'est ainsi qu'ils se goinfrent...

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription