0
Défense
Retour sur la mission des B-2 en Libye
Retour sur la mission des B-2 en Libye
© USAF

| ehuberdeau

Retour sur la mission des B-2 en Libye

Le 18 janvier 2017, deux bombardiers furtifs B-2 de l'US Air Force ont frappé des camps de Daesh situés en Libye. Selon l'USAF, les appareils furtifs ont largué des bombes de 227 kg contre des camps d'entrainement depuis lesquels le groupe terroriste préparait des attaques en Afrique du Nord et en Europe. Le département de la défense américain, a annoncé la mort de 80 combattants de Daesh durant cette attaque.

Les B-2 ont décollé de la base aérienne de Whiteman dans le Missouri pour une mission qui a duré plus de 30 heures. Ce raid n'aurait pas été possible sans le concours de 15 ravitailleurs en vol KC-10 et KC-135 venus de cinq bases situées sur trois différents continents. Des chiffres qui rappellent les capacités stratégiques de l'US Air Force. Le département de la défense américain a d'ailleurs annoncé que ce raid démontre la capacité des Etats-Unis à conduire des attaques de précision à longue distance. C'est surement l'une des raisons pour lesquels des B-2 ont été employés contre des infrastructures qui ne demandaient pas à priori l'emploi de bombardiers furtifs.

Pour mener ce type de missions longue distance il faut certes des bombardiers à long rayon d'action mais aussi un grand nombre de ravitailleurs et d'implantations situées partout à travers le monde. La coordination de l'opération a été réalisée par la 18eme Air Force et le 618eme Centre d'Opération de la base de Scott. L'organisation des moyens est bien sûr essentielle afin d'assurer que chaque ravitailleur soit au rendez vous avec les bombardiers.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription