5
Défense
Renseignement: Un bâtiment de contre-écoute des câbles sous-marins pour la Royal Navy
Renseignement: Un bâtiment de contre-écoute des câbles sous-marins pour la Royal Navy

| La rédaction 531 mots

Renseignement: Un bâtiment de contre-écoute des câbles sous-marins pour la Royal Navy

La Grande-Bretagne lance la réalisation d'un bâtiment pour protéger ses câbles océaniques

Opérationnel en 2024 

Annoncé par le Secrétaire d’Etat à la Défense, Ben Wallace, la Royal Navy va se doter d’un nouveau bâtiment de surveillance des fonds marins. Ce MROSS (Multi-Role Ocean Surveillance Ship) comprendra un équipage d'une quinzaine de personnels hautement qualifiés et entrerait en service d’ici 2024. De conception polyvalente, ce bateau de surveillance océanique sera équipé de puissants capteurs et de drones pour lui permettre de sécuriser les câbles sous-marins et les répétiteurs stratégiques afin d'empêcher les tentatives d'intrusion. Il sera aussi en mesure de soutenir les opérations navales britanniques, y compris en Arctique, région polaire difficile. Mais ici son rôle reste flou ....

Nouvelle priorité stratégique 

La longueur cumulée des 428 câbles sous-marins serait de 1,3 million de km. Très vulnérables aux actions malveillantes, ces câbles permettent pourtant l’acheminement de 97 % des communications mondiales et le transfert de transactions qui totalisent mille milliards de dollars quotidiennement. En 2013, la coupure du câble SeaMeWE-4 (qui relie Marseille à Singapour) au large de l'Egypte avait eu des répercussions sur l'ensemble du sous-continent indien. Le gouvernement britannique, craint des sabotages aux conséquences potentiellement dévastatrices, qui pourrait provoquer un "Pearl Harbor numérique". En effet la complexité du réseau internet est telle qu'il est difficile d'anticiper le chemin que prendra un paquet de données. Ce bâtiment opérera donc dans les eaux britanniques et internationales afin de protéger les câbles les plus stratégiques pour « éviter que la lumière ne s’éteigne » selon les mots du Secrétaire d’Etat à la Défense. Cette annonce intervient dans le cadre de l'examen de la Strategic Review qui va fixer les priorités diplomatico-militaires de la prochaine décennie.

Le menace russe 

La Russie est dorénavant pointée du doigt pour ses activités suspectes auprès des lignes de communications mondiales au travers de son bâtiment océanographique Yantar, mais ce sont les américains qui ont au départ inventé la discipline et la poursuivent aujourd'hui avec le projet de drones SCARAB. Sujet sensible, peu d’éléments sont aujourd’hui accessibles au grand public. Néanmoins, les craintes de l’OTAN et de ses partenaires semblent être fondées par l’utilisation de la Russie de mini-sous-marins nucléaires eux-mêmes accrochés pour le transit à d’anciens SNLE reconvertis en base mère. Ces mini-submersibles répondent aux noms de X-Ray (Pr 1851), Paltus (Pr 1851.1) et Losharik (Pr 1083.1). Opérant en Arctique et dans la Baltique, ils sont conçus à l’origine pour la pose et la récupération de capteurs (sonars, bouées) à proximité de zones sensibles (ports militaires, chenaux de navigations). Ils auraient désormais une capacité d’attaque contre les câbles sous-marins. Ces attaques peuvent prendre de multiples formes (écoute et captation des données, relevage du câble, destruction d’un tronçon). Ce type d'actions ultra sophistiquées laisserait alors les forces atlantiques amorphes et incapables de réagir, alors que traditionnellement, la raison d’être d’une marine est de garder le contrôle des lignes maritimes de communication, expliquant ainsi l’empressement de la Royal Navy à trouver des solutions à cette nouvelle menace. Mais n'oublions pas que c'est à leurs extrémités que ces câbles sont les plus sensibles, et que le plus grand nombre d'intrusions s'opèrent depuis le sol. La France pour assurer sa sécurité dans ce domaine sollicite la flotte des 7 bâtiments d'Orange Marine, dont le Pierre de Fermat.

 

Répondre à () :


Captcha
Santu Castigu | 24/03/2021 01:22

les mechants Russes et les gentils mickeys .....ou leurs laquais europeens , vieille histoire .

L'amateur d'aéroplanes | 25/03/2021 06:51

Commentaire stupide d'un ignare. Comme indiqué dans l'article, les câbles aujourd'hui sont les artères de l'économie mondiale. Depuis la Première Guerre mondiale, leur écoute et leur protection sont des missions cruciales.

Santu Castigu | 27/03/2021 11:59

Et qui tu est o stronzu pour traiter les autres d'ignares ? En cas de guerre avec la Russie tu verra tes cables ce qu'ils vont devenir . Esce que c'est assez clair o closcia ?

Alain Gehin Chireix | 28/03/2021 19:00

Great

L'amateur d'aéroplanes | 13/04/2021 19:31

Justement, l'ignare prouve par ses déclarations qu'il faut les protéger en cas d'attaque rudde. Donc de fait, il justifie cette mesure ;)

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription