2
Industrie
Remotorisation B-52 : Rolls Royce remporte le contrat
Remotorisation B-52 : Rolls Royce remporte le contrat
© Rolls Royce

| La rédaction 191 mots

Remotorisation B-52 : Rolls Royce remporte le contrat

C'est le moteur F130 de Rolls Royce qui a été choisi par l'US Air Force pour la remotorisation de 76 Boeing B-52H. Une première tranche de 500 M$ a été notifiée, le total pouvant monter à 2,6 Md$ si les options sont levées. Sans inclure les futurs contrats MRO.

B-52 : un appel d'offres lancé en 2018

Lancé en 2018, l'appel d'offres sur le programme de re-motorisation des bombardiers stratégiques Boeing B-52H de l'USAF vient de connaître son épilogue avec la décision de notifier à Rolls Royce une première commande d'un montant légèrement supérieur à 500 M$ pour la fourniture de moteurs F130 sur les six prochaines années. Si les options sont levées, le montant du contrat passera à 2,6 Md$ portant sur 608 moteurs, les pièces détachées et le support équipements. S'ajouteront par la suite les contrats de MRO dont la valeur globale dépasse les 7 Md$ sur les 30 prochaines années.

De Pratt & Whitney à Rolls Royce

Les F130 de Rolls Royce, désignation militaire du BR700, remplaceront donc les Pratt & Whitney TF33 qui équipent les B-52H. Le motoriste américain poussait son PW800 tandis que General Electric proposait le CF34-10 lors de l'appel d'offres. Les Etats-Unis ayant décidé de prolonger ses B-52H, la re-motorisation des bombardiers stratégiques devenait cruciale face à des coûts maintenance de plus en plus élevés. L'USAF avait évalué ces coûts MRO à 2 M$ par moteur toutes les 6 000 heures de vol.

Répondre à () :


Captcha
VINCENT | 26/09/2021 04:30

COMMENT BIEN AMORTIR DU MATériel ,,, un avion qui aura volé 100 ans

Georges Victor Boniface | 26/09/2021 20:16

Je suis un passionné de l'avion

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription