2
Industrie
Propulsion hybride électrique : Imothep sélectionné par la commission européenne
Propulsion hybride électrique : Imothep sélectionné par la commission européenne
© Onera

| Antony Angrand

Propulsion hybride électrique : Imothep sélectionné par la commission européenne

C'est à Bruxelles, le 20 janvier 2020, que l'Onera et ses partenaires de l’industrie et de la recherche aéronautique ont ont officiellement lancé le projet Imothep. Cette initiative de recherche ambitieuse sur la propulsion électrique hybride a été sélectionnée par la Commission européenne qui la finance dans le cadre d'Horizon 2020.

Sous la direction de l'Onera, le laboratoire français de recherche aérospatiale, un consortium de trente-trois acteurs clés de l'industrie aéronautique et de la recherche, s'engage dans un ambitieux projet de recherche sur la propulsion hybride électrique pour l'aviation commerciale.

Imothep (acronyme d'«Investigation and Maturation of Technologies for Hybrid Electric Propulsion») est financé à hauteur de 10,4 M € par la Commission européenne dans le cadre du programme-cadre Horizon 2020.

Imothep mènera une étude approfondie des technologies électriques pour la propulsion hybride électrique des avions commerciaux, en relation étroite avec la conception de configurations innovantes développant de nouvelles synergies entre cellule et propulsion. Conduire cette étude à l’échelle des avions commerciaux, qui constituent la majeure partie des flottes actuelles et des émissions, est fondamental pour la réduction des émissions du transport aérien. C'est l'objectif central d'Imothep. 

Le but ultime du projet est de franchir une étape clé dans l'évaluation du potentiel de la propulsion hybride électrique pour réduire les émissions de l'aviation commerciale et de construire la feuille de route technologique européenne pour son développement.

Le consortium Imothep rassemble les principaux avionneurs européens, Airbus et Leonardo, les principaux fabricants de moteurs, Safran, GE Avio, MTU, ITP et GKN, lesorganismes européens de recherche aéronautique de l'Erea, Onera, Ait, Cira, DLR, Ilot, Incas et NLR, des universités, Université de Lorraine, ISAE / Sup'Aéro, Strathclyde University, TU Braunschweig, Politecnico di Bari, Chalmers University et University of Nottingham, le think tank Bauhaus Luftfahrt, Eurocontrol, L'Up. De plus, Imothep développe une coopération avec la Russie, avec la participation de cinq organisations de recherche de premier plan, CIAM, GosNIIAS, MAI, NRC, TSaGI, ainsi qu'avec le NRC au Canada.

Répondre à () :


Captcha
Elyo | 06/02/2020 20:39

Safran vend des turbines à gaz pour hélicoptères, son problème : optimiser en permanence le rendement de ces machines au niveau puissance/consommation. Si je comprends bien Imothep va accoupler un générateur à la turbine pour pour alimenter des moteurs électriques et charger des batteries. Les lois de la physique montrent que l'on dégrade les performances d'un système dans ce cas. Va t'on faire l'impasse sur la consommation, sur le stockage dans l'aéronef de gaz, de batteries, de circuits électriques de puissance, de circuits de carburant etc, etc ... et donc d'augmenter le poids et dégrader la sécurité. La CE n'investit que 10,4 M€ dans cette affaire, preuve qu'elle ne croit peut-être pas à cette technologie ?

Graille | 20/03/2020 09:25

Intéressant

| | Connexion | Inscription