2
Industrie
Premier vol d’un hélicoptère de secours avec du carburant aérien durable
Premier vol d’un hélicoptère de secours avec du carburant aérien durable
© ADAC Luftrettung-Theo Klein

| Antony Angrand 414 mots

Premier vol d’un hélicoptère de secours avec du carburant aérien durable

Un Airbus Helicopters H145 de secours a volé pour la première fois avec du carburant aérien durable (SAF). Cet hélicoptère était opéré par ADAC Luftrettung, une société allemande à but non lucratif spécialisée dans le secours héliporté. Les moteurs Arriel 2E de cet hélicoptère ont été ravitaillés avec un biocarburant, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sur l’héliport de la clinique Harlaching à Munich, en Bavière.

Du SAF pour un H145...

Un hélicoptère de secours a volé pour la première fois avec du carburant aérien durable (SAF). Cet Airbus Helicopters H145 était opéré par ADAC Luftrettung,une société allemande à but non lucratif spécialisée dans le secours héliporté. Les moteurs Arriel 2E de cet hélicoptère ont été ravitaillés avec un biocarburant, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sur l’héliport de la clinique Harlaching à Munich, en présence du directoire de l’ADAC Foundation et de l’ADAC Luftrettung, et de dirigeants de Safran Helicopter Engines, Airbus Helicopters et Total Energies.

...A base de résidus et de déchets provenant de l’industrie alimentaire

Durant ce vol, ce H145 a utilisé un biocarburant de deuxième génération, considéré comme le carburant durable de référence pour réduire les émissions de CO2 de l’industrie aéronautique, car fabriqué à partir de résidus et de déchets provenant de l’industrie alimentaire, (comme les graisses et les huiles usagées), et n’entrant pas en concurrence avec la production agricole alimentaire. Ce biocarburant a été fabriqué par Total Energies, dans sa raffinerie de Normandie, à partir d’huile de cuisson usagée. Avec ce carburant durable, ADAC Luftrettung pourrait réaliser une réduction de ses émissions de CO2 de l’ordre de 33 %, ce qui équivaudrait à une diminution de 6 000 tonnes de CO2 émis, pour un volume annuel de 50 000 missions et 3,3 millions de kilomètres parcourus. 

Des essais opérationnels cet été 

ADAC Luftrettung et Safran Helicopter Engines partagent la même ambition de généraliser l’utilisation des carburants aériens durables, et vont lancer un projet pour étudier tous les aspects de l’utilisation de biocarburant sur un hélicoptère. Des essais opérationnels, faisant intervenir un H145 basé à Cologne, démarreront dès cet été. Un accord de long terme a été signé par Frédéric Bruder, Président d’ADAC Luftrettung et Franck Saudo, Président de Safran Helicopter Engines, pour augmenter progressivement jusqu’à 100 % la proportion de biocarburant dans les moteurs d’hélicoptères, et par la suite promouvoir l’utilisation des carburants de synthèse produit à partir d’hydrogène, de CO2 capté dans l’atmosphère et d’électricité issue d’énergies renouvelables (e-carburant ou PTL). Ces e-carburants sont également une alternative aux carburants fossiles. En complément des biocarburants, ils vont contribuer à l’objectif de neutralité carbone de l’aéronautique.

Un mélange sur base de 40 % de biocarburant

Les biocarburants sont actuellement certifiés pour fonctionner avec les moteurs aéronautiques à hauteur de 50 %, en complément de kérosène conventionnel de type JET-A1. Durant l’essai réalisé avec l’hélicoptère d’ADAC, un mélange de 40 % de biocarburant a été utilisé.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription