1
Espace
Premier lancement orbital réussi d’un opérateur « privé » chinois © WEIBO

| Pierre-François Mouriaux

Premier lancement orbital réussi d’un opérateur « privé » chinois

Le microlanceur Hyperbola 1 de la startup chinoise i-Space, créée en 2016, a effectué avec succès son vol inaugural, le 25 juillet.

Après les tentatives infructueuses de OneSpace et LandSpace, en octobre l’an dernier et mars cette année, i-Space est devenue la première entreprise « privée » chinoise à réussir une mission orbitale, déployant en l’occurrence plusieurs charges utiles (entre 3 et 7, selon les observateurs), à une altitude de 300 km. Parmi elles figure le cubesat 1,5 U radioamateur CAS 7B de l’Institut de Technologie de Pékin, d’une masse de 3 kg.

Le lancement a été effectué le 25 juillet à 5h00 UTC, depuis la base étatique de Jiuquan, dans le désert de Gobi (nord-ouest de la Chine), à l’aide du microlanceur Hyperbola 1.

 

Fruit de l’ouverture chinoise.

La startup i-Space a été créée à Pékin en 2016, soit deux ans après la décision du gouvernement chinois d'ouvrir les lancements spatiaux à la concurrence.

Son premier lanceur orbital mesure 21 m de haut, pour une masse au décollage de 31 t. Il est équipé de quatre étages, dont les trois premiers sont à propergol solide et le dernier est équipé d’un moteur à ergols liquides.

Il est théoriquement capable de placer 260 kg sur orbite basse.

Chine Hyperbola

Répondre à () :


Captcha
Christophe Charpentier | 26/07/2019 05:16

none

| Connexion | Inscription