0
Espace
Novespace s'exporte en Chine
Novespace s'exporte en Chine
© Novespace – Airborne films – E. Magnan

| Pierre-François Mouriaux

Novespace s'exporte en Chine

Le 17 janvier à Pékin, Novespace a signé un accord exclusif de commercialisation des vols à bord de son Airbus A310 ZERO-G avec la branche spatiale de l'Académie des Sciences chinois.

Novespace, la filiale du Cnes qui réalise les campagnes de vols paraboliques européennes, vient de signer un accord exclusif de commercialisation avec la branche spatiale de l'Académie des Sciences chinoise, le centre CSU (Technology and Engineering Center for Space Utilization). Ce dernier, qui a fourni plusieurs expériences pour le laboratoire chinois Tiangong 2 l'an dernier, avait déjà fait voler deux expériences de sa conception à bord de l'Airbus A310 ZERO-G de Novespace, en 2015 et 2016. Il compte ainsi tester des équipements sensibles, destinés à de nouvelles expérimentations sur orbite. Les vols seront principalement opérés depuis l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, mais des déplacements en Chine sont également prévus. Les bénéfices de ces vols devront permettre à Novespace de baisser le coût d'exploitation de l'avion pour les expériences scientifiques françaises et européennes.

L'accord court sur une année renouvelable deux fois. Il a été signé le 17 janvier à Pékin entre Thierry Gharib (directeur général de Novespace), Ming Gao (directrice du CSU) et Yang Yang (directeur de la coopération internationale). Etaient également présents l'astronaute Jean-François Clervoy (président de Novespace), Dianwen Cao (directeur général adjoint de l'Académie des Sciences chinoise), Jean-Pascal Le Franc (directeur de la programmation, de l'international et de la qualité au Cnes) et Sophie de Bentzmann (attachée scientifique de l'ambassade de France à Pékin).

« C'est une grande fierté pour les équipes de Novespace que d'avoir été choisi pour collaborer à un programme spatial aussi ambitieux que celui de la Chine, indique le communiqué de l'entreprise française, qui fêtait ses 30 ans l'an dernier. Novespace entame avec cet accord son développement extra-européen, avec comme objectif principal l'embarquement d'expériences scientifiques et d'essais technologiques, cœur de métier de Novespace, et comme objectif complémentaire de développer ses vols Air Zero G à l'étranger. »

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription