0
Espace
Missions lunaires : Airbus prépare une étude de croiseur pour l'ESA
Missions lunaires : Airbus prépare une étude de croiseur pour l'ESA
© Airbus

| La rédaction

Missions lunaires : Airbus prépare une étude de croiseur pour l'ESA

L'Agence spatiale européenne (ESA) attribue à Airbus le contrat d'étude pour un véhicule logistique dans la mise en oeuvre des futures missions lunaires Artemis.

Conquête de la Lune : l'Europe en sera

L'Europe sera partie prenante de la conquête de la Lune. Déjà constructeur du module de service européen de l'Agence spatiale européenne (ESA) pour le nouveau vaisseau spatial de la NASA Orion, Airbus vient de se faire attribuer le contrat d'étude pour un croiseur lunaire. Ce "Moon Cruiser" sera un véhicule logistique polyvalent et autonome qui viendra jouer un rôle crucial dans la chaîne d'approvisionnement des futures missions lunaires Artemis, en complément de l'alunisseur logistique lourd européen (EL3).

Plusieurs types de missions avec un seul croiseur lunaire

Plusieurs types de missions sont prévues pour le croiseur lunaire d'Airbus. Logistique cislunaire avec transport de fret ou de carburant pour le ravitaillement en orbite lunaire et vers la Gateway, capacité de transfert d'un grand module lunaire en orbite lunaire basse car le croiseur lunaire est "nécessaire pour piloter un alunisseur ou un lanceur entre la Gateway et l'orbite lunaire basse, pour effectuer des missions d'alunissage et décollage avec des capacités plus importantes et étendues" et rôle de soutien des "missions d'infrastructure orbitale post-ISS en orbite terrestre basse ainsi que des missions dans le domaine ds services aux satellites géostationnaires".

Lancement par Ariane 6

Pouvant être lancé par Ariane 6, le futur croiseur lunaire d'Airbus sera aussi compatible avec d'autres lanceurs.  L'ESA pourrait déployer le "Moon Cruiser" dans la seconde moitié de la décennie, pour une "croisière" en trajectoire directe vers la Lune. L'objectif est de valider le concept du CLTV jusqu’à la phase suivante (B2/C/D) lors du prochain Conseil ministériel en 2022, avec un lancement prévu en 2027. « Avec Moon Cruiser, nous posons les fondations permettant aux humains et aux machines de travailler ensemble à chaque étape de la Terre jusqu’à la Lune. Le croiseur peut intervenir dans la logistique de la Gateway, et apporte une valeur ajoutée à l’EL3 (l’alunisseur européen lourd) en permettant des missions additionnelles, qu’elles soient des missions uniquement européennes ou des coopérations internationales », souligne  Andreas Hammer, directeur de l’exploration spatiale chez Airbus.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription