1
Défense
MBDA lance un nouveau système de défense aérienne
MBDA lance un nouveau système de défense aérienne
© MBDA

| La rédaction

MBDA lance un nouveau système de défense aérienne

A l'occasion du salon Euronaval On Line, MBDA annonce l'intégration du missile antiaérien Mica NG à son système de défense VL Mica.

Version NG du missile MBDA Mica

MBDA vient d'élargir son système de défense aérienne VL Mica à la version "Nouvelle Génération" (NG) du missile et qui sera disponible en série à partir de 2026. L'intégration du Mica NG est rendue possible par des dimensions externes inchangées malgré un "design entièrement nouveau". Les systèmes actuels pourront être portés au standard VL Mica NG "par de simples mises à jour logicielles". Il intègre par contre "un nouvel autodirecteur infrarouge à base de capteur matriciel offrant une sensibilité accrue et un nouvel autodirecteur électromagnétique avec antenne à émetteurs modulaires actifs (AESA - Active Electronically Scanned Antenna) permettra des stratégies intelligentes de détection", précise MBDA. 

Plus de portée

Et de poursuivre : "du fait de la réduction de volume de la partie électronique, le MICA NG emportera une quantité de propergol plus importante permettant d’augmenter significativement la portée du missile : un nouveau propulseur à double impulsion permettra ainsi de redonner de l’énergie au missile en fin de vol afin d’augmenter sa manœuvrabilité et sa capacité d’interception de cibles situées à grande distance. En tir depuis la surface, le MICA NG sera capable d’intercepter des cibles au-delà de 40 km. Enfin, la maintenance et les coûts de possession de l’arme seront significativement réduits grâce à des capteurs internes qui permettront de suivre l’état de santé de la munition tout au long de sa vie".

Aussi capable de traiter des cibles atypiques

Grâce aux innovations technologiques qu’il intègre, le nouveau système VL MICA NG offre des capacités améliorées pour traiter les cibles atypiques (drones, petits aéronefs), ainsi que pour traiter les menaces futures, caractérisées par des signatures infrarouge et électromagnétique toujours plus réduites. Par ailleurs, les cibles « classiques » (avions, hélicoptères, missiles de croisière et antinavire) déjà traitées par le VL MICA actuel, pourront être interceptées à plus longue distance. "La totale compatibilité entre les deux générations de missiles permettra aux forces armées de les panacher sur leurs systèmes existants et de maximiser ainsi les retombées de leurs investissements", conclut Eric Béranger, président de MBDA.

Répondre à () :


Captcha
MACADRE | 20/10/2020 11:15

Belle avancée technologique. Qu'en est-il de l'ASTER30 qui certe à une portée moindre ?

| | Connexion | Inscription