0
Défense

| GBelan

Lutte contre Daech : La France à l’initiative

 

Résultat des attentas qui ont frappé Paris, la France s’active et prend l’initiative contre Daech. La politique diplomatique est orchestrée par le Ministère de la défense. Jean-Yves Le Drian, rappelons le, avait invoqué la solidarité européenne à Bruxelles le 17 novembre, puis était parti rencontrer ses homologues russes, américains, mais aussi les états de la région concernés par Daech, au premier rang desquels les émirats arabes unis, la Jordanie et la Turquie début janvier.

Cette semaine une réunion inédite se tiendra à Paris mercredi réunissant les 7 ministres de la défense des pays les plus impliqués dans le coalition, à savoir : Ashton Carter pour les Etats-Unis, Marise Payne, ministre de la défense australien, Michael Fallon, secrétaire d’état à la défense britannique, Roberta Pinotti pour l’Italie, Ursula Von der Leyen, ministre fédérale de la défense allemande et Jeanine Hennis-Plasschaert pour la défense hollandaise. 3 heures de réunion sont prévues afin de parler lutte contre Daech. Jean-yves Le Drian en profitera pour tenir des réunions bilatérales avec chacun d’entres eux, dont la plus importante avec le secrétaire d’état américain. Mercredi après-midi, Ashton Carter visitera Balard et notamment le très sensible CPCO (centre de planification et de conduite des opérations), preuve de l’excellente entente entre les deux pays.

Aujourd’hui, les résultats de la lutte contre Daech commencent à se faire sentir. Les centres de commandements et logistiques du groupement intégristes sont bombardés intensivement à Raqqah, ainsi que les ressources pétrolières. L'objectif est également de désorganiser les flux et couper les routes logistiques. Avec l'idée de casser les bascules de forces très efficaces du groupe terroristes.

Les résultats sont là, Daech a aujourd'hui du mal à reprendre l'offensive. D'autant plus que le groupe islamiste commence à être isolé. Autour, les frontières se ferment (kurdes, Irak, Arabie Saoudite, Jordanie). Reste la frontière turque, encore quelque peu poreuse. Avec Ankara, « c'est l'objectif a atteindre » confie t-on dans l'entourage du ministre. Les relations avec la Russie seront également un sujet qui sera abordé lors de la réunion des ministres. Mais les relations sont plutôt bonnes depuis novembre et les échanges d'informations sont en augmentation.

 

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription