0
Espace
Lune : Airbus transforme la poussière en oxygène
Lune : Airbus transforme la poussière en oxygène
© Airbus

| La rédaction

Lune : Airbus transforme la poussière en oxygène

On pensait l'Europe spatiale comme obsédée par Mars et timorée face à la conquête de la Lune. Chaque semaine qui passe apporte son lot d'innovations technologiques pour l'exploration lunaire. Heureusement d'ailleurs.

Le ROXY d'Airbus

Produire de l'oxygène et des métaux à partir de poussière lunaire simulée (régolithe) c'est possible. C'est ce que vient de démontrer une équipe internationale dirigée par les ingénieurs spatiaux d’Airbus Defence and Space (Friedrichshafen, Allemagne) et composée de scientifiques de l'Institut Fraunhofer pour les technologies de fabrication et les matériaux avancés IFAM (Dresde, Allemagne), de l'Université de Boston (Massachusetts, États-Unis) et d'Abengoa Innovación (Séville, Espagne). Et cela grâce à une invention d’Airbus, appelée ROXY pour Regolith to OXYgen and Metals Conversion. 
 

Présence durable sur la Lune

Le mois dernier, lors d'une série de tests en laboratoire au Fraunhofer IFAM, de l’'oxygène a été extrait d'un échantillon de poussière lunaire simulée. C’est un premier petit pas, mais le chemin est tout tracé vers un système opérationnel. L'oxygène est indispensable à toutes les activités humaines dans l'espace, et cette nouvelle méthode de production de ROXY, qui utilise directement la poussière lunaire, pourrait révolutionner les activités humaines sur la surface lunaire. « Cette prouesse est un grand pas en avant, qui nous rapproche du Graal : la présence durable sur la Lune », déclare Jean-Marc Nasr, directeur d'Airbus Space Systems.

Installation de conversion de régolithe 
 

ROXY permet la conception d'une petite installation de conversion de régolithe en oxygène et en métaux, simple, compacte et rentable, et est donc parfaitement adaptée pour soutenir une  grande variété de futures missions d'exploration. Ne nécessitant pas de matériaux ou de consommables supplémentaires provenant de la Terre - à l'exception du réacteur ROXY lui-même - il pourrait être le cœur d'une chaîne de valeur intégrée utilisant la fabrication additive pour produire une large gamme de produits "Made on the Moon". Ces produits pourraient comprendre des métaux, des alliages et de l'oxygène. Combiné à la glace présente sur la Lune, il serait même possible de produire du carburant pour fusée à partir de la poudre métallique ROXY. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription