0
Aviation Civile
Lufthansa envisagerait de sabrer dans sa flotte de gros porteurs
Lufthansa envisagerait de sabrer dans sa flotte de gros porteurs
© Lufthansa

| HEGUY Jean-Baptiste

Lufthansa envisagerait de sabrer dans sa flotte de gros porteurs

Selon l'agence de presse Bloomberg, la compagnie allemande pourrait se séparer très rapidement d'une centaine d'appareils, en réaction à l'impact de la crise mondiale du transport aérien.

Selon des sources proches du dossier citées par l'agence de presse Bloomberg, la compagnie Lufthansa envisagerait de se séparer rapidement de plus d'une centaine d'appareils gros porteurs (Airbus A380, Airbus A340 et Boeing 747). Des avions de plus petite taille, qui alimentent les lignes long courrier pourraient aussi être concernées par ces réductions de flotte. Aucune décision n'est encore prise, mais ces réductions pourraient entraîner des suppressions d'effectifs à hauteurs de 22 000 postes. 

British Airways et Iberia taille aussi dans les flottes gros porteurs

La compagnie qui dispose d'une flotte de 760 appareils, avait auparavant annoncé qu'elle allait garder au sol 300 appareils l'année prochaine et 200 en 2022, pourrait donc mettre définitivement à la retraite une centaine d'appareils à l'horizon 2023. Comme le rappelle Bloomberg, au 31 décembre 2019, Lufthansa disposait dans sa flotte de 14 Airbus A380, 19 Boeing 747 8I, 13 Boeing 747-400, et 43 Airbus A340-300 et 600. 

British Airways, le plus important opérateur du Boeing 747 dans le monde, a déjà annoncé pour sa part qu'elle allait suite à la pandémie du Covid-19 mettre ces appareils à la retraite. Sa consoeur d'IAG (International Airline Group), Iberia, envisage aussi de se séparer de ses Airbus A340, restant le plus important exploitant d'Airbus A340 dans le monde après Lufthansa. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription