0
Les Dossiers d'Air&Cosmos
L’ISS, avant-poste permanent de l’homme dans l’espace
L’ISS, avant-poste permanent de l’homme dans l’espace
© ESA / NASA

| Pierre-François Mouriaux

L’ISS, avant-poste permanent de l’homme dans l’espace

En décembre 2015, à l’occasion de la mission Principia de l’astronaute britannique Tim Peake, Air & Cosmos proposait un dossier complet sur la Station spatiale internationale, alors occupée en permanence depuis 15 ans.

L’aventure continue

Arrivés à bord de la station spatiale internationale à bord du Soyouz TMA-19M le 15 décembre, les membres de l’Expedition 46 ont rejoint ceux de l’Expedition 45, et notamment l’Américain Scott Kelly et le Russe Mikhaïl Kornienko qui continuent de leur séjour marathon d’un an entamé le 27 mars dernier.

Ces héros quotidiens, dont le film Gravity a pu montrer dans quel environnement hostile et exigeant ils évoluent, continuent une aventure qui a démarré le 2 novembre 2000, lorsqu’est arrivé le premier équipage permanent de la station (Expedition One) : la présence d’hommes (et de femmes) autour de la Terre, sans discontinuer depuis plus de 15 ans, à bord d’un complexe de 410 tonnes, large comme un terrain de football et filant autour du globe à la vitesse de 8 km/seconde. La station russe Mir avait été occupée en permanence durant un peu plus de cinq ans, entre 1994 et 1999.

 

Quinze pays associés

L’International Space Station, l’un des projets les plus ambitieux jamais engagé dans le monde de la recherche (environ 100 Mrd$ sur 20 ans, avec une participation européenne de 8%), associe quinze pays à travers le monde depuis 1988 : Etats-Unis, Russie, dix Etats européens, Canada, Japon et Brésil. Entre 1998 et 2011, il a nécessité l’envoi de 45 vaisseaux de tous types pour acheminer une centaine d’éléments assemblés tel un Meccano géant. Jusqu’en 2024, l’ISS va continuer d’accueillir en continu des équipages (dont le Français Thomas Pesquet pour une mission de six mois à partir de novembre 2016) et de servir de laboratoire de pointe pour les recherches en physiologie, sciences de la vie, sciences physiques, sciences de la Terre, astrophysique, technologie. En attendant que l’homme s’engage vers des destinations plus lointaines…

.../...

 

Lire le dossier complet en téléchargeant le fichier ci-dessous

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription