0
Aviation Civile
L'Iran veut aussi des Embraer © Embraer

| Antony Angrand

L'Iran veut aussi des Embraer

L'Iran a commandé 50 avions à Embraer dans le but de moderniser sa flotte d'appareils âgés. Comme toutes les autres commandes depuis la levée des sanctions internationales le 16 janvier, il s'agira d'un contrat de location-vente. "Le gouvernement n'a aucunement l'intention de dépenser ses ressources limitées en achat d'appareils", a précisé le porte-parole officiel, Mohammed Bagher Nobakht. 

L'Iran a déjà annoncé une commande de 118 Airbus et de 40 ATR. "Le contrat Airbus est d'un montant situé aux alentours des 10 à 11 Md$, dont 80 % du financement sera assuré par Airbus et des banques européennes", a indiqué Farhad Parvaresh, le président d'Iran Air.

Lors de la visite officielle du Président iranien Hassan Rohani en France, le 1er février, Patrick de Castelbajac, président de la société franco-italienne, et Farhad Parvaresh, président d'Iran Air, ont signé un accord "pour l'introduction de jusqu'à 40 ATR 72-600". Le protocole porte sur une commande ferme de 20 appareils auxquels s'ajoutent 20 options. Valeur globale du contrat à venir : 1 Md€.

L'Iran aura besoin de 400 à 500 appareils au cours de la prochaine décennie pour moderniser sa flotte.

 

Iran Embraer Airbus ATR Patrick de Castelbajac Iran Air

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription