0
Espace
L’Iran a lancé son premier satellite militaire
L’Iran a lancé son premier satellite militaire
© IRINN

| Pierre-François Mouriaux

L’Iran a lancé son premier satellite militaire

Contre toute attente, l’Iran a procédé ce matin au lancement de son premier satellite militaire. Un succès qui intervient dans un contexte géopolitique tendu et après une série d’échecs cuisants.

L’Iran renoue avec le succès

A l’aide d’un lanceur jusqu’à présent inconnu, baptisé Qased (« le messager », en persan), l’Iran a réussi à placer sur orbite basse son premier satellite militaire, baptisé Nour (« la lumière »).

Le décollage a eu lieu le 22 avril à 3 h 59 UTC, visiblement depuis la base d’essais de missiles de Shahroud, située au nord du pays.

Il intervient après une série noire entamée en juillet 2017, la dernière en date remontant au 9 février, avec la perte du satellite d’observation de la Terre Zafar 1.

 

Peu d’informations précises

Sur leur site internet Sepah News, les Gardiens de la Révolution, l'organisation paramilitaire idéologique de la République islamique, ont salué « une grande réussite et un nouveau développement dans le domaine de l'espace pour l'Iran islamique ».

On ne sait pour le moment rien sur les missions et les caractéristiques du satellite.

 

Tensions internationales

Ce lancement va relancer la polémique concernant les efforts iraniens pour se doter de missiles balistiques à longue portée par le biais des lancements de satellites, Washington accusant Téhéran de violer la résolution de juillet 2015 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la question du nucléaire iranien.

La République islamique s’en est toujours défendue, prétendant développer un programme spatial parfaitement pacifique et licite.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription