0
Aviation Civile
L'IATA raisonnablement optimiste sur la reprise du transport aérien
L'IATA raisonnablement optimiste sur la reprise du transport aérien
© DR

| HEGUY Jean-Baptiste 317 mots

L'IATA raisonnablement optimiste sur la reprise du transport aérien

L'IATA (Association internationale de Transport aérien) observe que la demande de voyage aussi bien pour le trafic international que domestique connaît une amélioration marginal en mai 2021 mais les restrictions gouvernementales et la menace du variant Delta rend la reprise encore fragile.

La demande totale pour les voyages aériens en mai 2021 (mesurée en RPK, revenu passagers kilomètres) est en baisse de 62,7% par rapport à mai 2019. Même si cela reste bas, cela représente un gain par rapport à avril 2021, qui était en baisse de 65,2% par rapport à avril 2019. La demande pour le trafic international était en mai en baisse de 85,1% par rapport à mai 2019, une petite amélioration par rapport à la baisse de 87,2% d'avril 2021 comparativement au même mois de 2019. La demande totale du trafic domestique était en baisse de 23,9% en mai 2021 comparativement aux niveaux pré-crise. Il s'agit d'une légère amélioration par rapport à avril 2021, qui avait connu une baisse de 25,5% par rapport à avril 2019. La Chine et la Russie continuent à être en croissance sur leur trafic domestique comparativement aux niveaux de 2019, alors que l'Inde et le Japon ont connu en mai une détérioration à cause des résurgences et du développement de variants. 

Encore trop de restrictions des gouvernements

"Nous commençons à observer des développements positifs, avec quelques marchés internationaux ouverts aux personnes vaccinées. La saison d'été pour l'hémisphère nord est bien là. Et c'est décevant que plus de gouvernements n'aient pas plus rapidement utilisé les données scientifiques pour mener des stratégies d'ouverture de frontières ce qui permettrait de relancer les emplois dans le tourisme et de réunir les familles", explique Willie Walsh, directeur général de l'IATA. "Trop de gouvernements continuent d'agir comme si le seul outil dans leur arsenal anti-Covid 19 est une fermeture des frontières ou une quarantaine à l'arrivée. En fait, les recherches des principales organisations médicales à travers le monde confirment que les voyageurs vaccinés font encourir très peu de risques à la population locale, avec des données qui montrent que les tests réalisés avant le départ par les voyageurs non vaccinés minimisent grandement les risques d'importation du Covid-19". 

Répondre à () :


Captcha
Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription