3
Espace
L’Europe va évaluer la réutilisation avec le démonstrateur Themis
L’Europe va évaluer la réutilisation avec le démonstrateur Themis
© ArianeGroup

| Pierre-François Mouriaux 331 mots

L’Europe va évaluer la réutilisation avec le démonstrateur Themis

Suite à la conférence ministérielle Space19+, l’ESA a confié à ArianeGroup le lancement de la première phase du développement du démonstrateur européen de premier étage de lanceur réutilisable Themis. [...] (331 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Répondre à () :


Captcha
Ludovic | 18/12/2020 11:54

"L'Europe va évaluer la réutilisation..", "ARIANE WORKS, plateforme d'innovation..", "vols suborbitaux du démonstrateur en 2023..". C'est surréaliste !. SPACE X maîtrise cette technologie depuis 2015 et a déjà récupéré 69 fois son lanceur. Certains premiers étages de FALCON 9 ont déjà effectué 7 missions et ils en sont à 24 lancements en 2020, série en cours. Il faut être réaliste, l'Europe est larguée mais continue à se hâter avec lenteur.

patrico | 18/12/2020 21:07

Waouhhh Merci, vous me sortez le stylo de la main ! Que d effets de manche de cette Europe ! Que de réunions pour distribuer des missions a droite a l un ou la a un autre des pays, ou pour s s'atteler (?) aux énormes développements Spaciaux des 3 puissances ! Il fallait développer, créer avant ! S'appuyer sur les compétences existantes ici présente ! et les encourager en les finançant ! Alors comme chaque pays dont le notre n ont qu une raison dans leurs programmes " recherche de partenariat " et comme tous ces partenariats sont recroisés avec d autres pays extra Européen ce n est pas demain que l on va retrouver notre avance Spaciale des années Diamant ! Alors . Mais cela ce vérifie avec les drones figthers MALE unmanned multimissions, sans parler des swarms...qui sont tres nombreux en roll out/ in.

charles Falcon | 22/12/2020 01:06

De quelle avance parlez vous? Elle n'a jamais existé. A l'époque de Diamant les usa faisaient voler les capsules Mercury puis Gemini! L'Europe est certes en retard mais celui-ci concernant l'espace "utile", on ne parle pas de la course à la Lune, se limite à quelques années, ce qui n'est pas insurmontable. Pour les grands projets de toutes les façons, ne rêvons pas, il faut une volonté politique de puissance qui n'existe pas en Europe, à supposer que cette volonté de puissance ait un intérêt. L'objectif est d'être assez crédible pour être reconnu comme un partenaire sérieux par les usa, c'est exactement comme pour la défense.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription