0
Aviation Civile
Les aéroports français à l'ère post-Covid
Les aéroports français à l'ère post-Covid

| HEGUY Jean-Baptiste

Les aéroports français à l'ère post-Covid

ALORS QUE LA PANDÉMIE DE CORONAVIRUS MARQUE FORTEMENT LE PAS, LES AÉROPORTS FRANÇAIS ROUVRENT PROGRESSIVEMENT MAIS DOIVENT MAINTENANT RETROUVER LA CONFIANCE DES PASSAGERS GRÂCE À LA MISE EN OEUVRE DE MESURES SANITAIRES QUI PÈSENT SUR DES TRÉSORERIES DÉJÀ FORTEMENT ÉPROUVÉES.

Nantes, Lille, Marseille, Orly… Toutes les principales plateformes françaises ont annoncé des dates de réouverture au tra c aérien commercial à la faveur d'engagements de programmes des compagnies aériennes et à un déconfinement qui progresse partout en Europe.

L'ensemble des aéroports français devraient rouvrir au tra c commercial, dans le courant du mois de juin. On le voit sur les grands régionaux, mais aussi sur les aéroports régionaux plus petits et exactement sur les aéroports de proximité, explique Nicolas Paulissen, délégué général de l'UAF (Union des aéroports français). Evidemment, les programmes seront bien moins importants, mais il y a un retour des compagnies sur un grand nombre d'aéroports français. Mais il faut quand même un programme minimum. C'est toute la question qui s'est posée pour Orly, la plateforme rouvre parce que les compagnies aériennes se sont engagées sur ce programme minimum. Une réouverture d'aéroport, cela implique une augmentation des coûts, donc il faut avoir des recettes en face. C'est presque plus compliqué de rouvrir un aéroport que de le fermer. Les enjeux sont très importants.

RECRÉER LA CONFIANCE. Ces annonces de réouvertures ont été le fruit de longues discussions entre les autorités gouvernementales, les compagnies et les gestionnaires d'aéroports qui vont devoir recréer la con ance chez les passagers. Ce retour de la confiance passe par la mise en oeuvre de mesures sanitaires qui, pour certaines, seront temporaires et, pour d'autres, plus pérennes. « Très tôt nous avons compris qu'il était important pour que la reprise du transport aérien se fasse dans les meilleures conditions qu'il y ait une homogénéisation des mesures sur l'ensemble des aéroports européens, indique Nicolas Paulissen. Il faut notamment éviter qu'il reste des quatorzaines et pas dans d'autres, ce qui ne favoriserait pas une reprise du trafic aérien dans les meilleures conditions. Au niveau européen, il y a un guide qui a été produit par l'Aesa (Agence européenne de la sécurité aérienne) et par l'ECDC (Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Ce guide a été travaillé en concertation avec les acteurs du transport aérien. Il détaille un certain nombre de préconisations qui doivent être déployées dans l'ensemble des aéroports européens. Et nous travaillons aussi à ce qu'un grand nombre d'aéroports français mettent en oeuvre ces préconisations. Après le guide, l'Aesa a aussi lancé une charte qui est destinée aux compagnies aériennes et aux aéroports et il y a deux aéroports français qui ont signé cette charte, il y a le groupe ADP et Nice. » Les mesures en question sont maintenant connues : port du masque obligatoire dans les terminaux, marquages au sol pour respecter la distanciation sociale, mise en place de bornes de distribution de gel hydroalcoolique… « Roissy-CDG a été l'un des premiers aéroports européens à avoir mis en place toutes les mesures sanitaires préconisées par l'Aesa, sur lesquelles nous avions fait de nombreuses recommandations. Cela nous permet actuellement de mener des campagnes de vols tests pour récupérer des données et un retour d'expérience pour les transmettre à l'Aesa. Toutes ces mesures ont permis la prise de décision de réouverture des aéroports dans l'espace Schengen et, je l'espère, rapidement à l'international. Pour les systèmes de caméras thermiques, nous avons pu tester dès mi-avril un dispositif qui nous a été prêté par l'aéroport de Madagascar, que nous avons ensuite déployé pour tous nos vols à l'arrivée avec un autre fournisseur dès la mi-mai », précise Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe ADP.

Retrouvez l'intégralité de l'article (n°2693, 19 juin 2020), en format PDF, ci-dessous. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription