0
Aviation Civile
Le transport aérien mondial devrait encore perdre 47,7 Md$ en 2021
Le transport aérien mondial devrait encore perdre 47,7 Md$ en 2021

| HEGUY Jean-Baptiste 499 mots

Le transport aérien mondial devrait encore perdre 47,7 Md$ en 2021

Cette prévision de l'IATA (Association internationale de transport aérien) est bien meilleure que la perte estimée de 126,4 Md$ connue en 2020, mais le redémarrage du trafic tarde à venir.

L'IATA (Association internationale de transport aérien) a annoncé que, selon ses estimations, le transport aérien mondial devrait perdre en 2021 un total de 47,7 milliards de dollars. C'est heureusement beaucoup moins que les pertes mondiales estimées de 126,4 milliards de dollars en 2020. "Cette crise est plus longue et plus profonde que quiconque ne l'aurait cru. Les pertes seront réduites par rapport à 2020, mais la souffrance de la crise augmente. Il y a de l'optimisme pour les marchés domestiques où la résilience de l'aviation apparaît sur les marchés qui n'ont pas de restrictions internes aux voyages. Néanmoins, les restrictions gouvernementales continuent de miner la demande pour le transport international. En dépit du fait que 2,4 milliards de passagers devraient voyager en 2021, les compagnies devraient encore brûler 81 milliards de dollars de trésorerie", précise Willie Walsh, le directeur général de l'IATA. 

De nombreux emplois toujours menacés

L'IATA presse les gouvernements de mettre en place des plans pour ne pas perdre de temps dans le redémarrage du secteur quand la situation épidémiologique pourra permettre de réouvrir les frontières. "Beaucoup de gouvernements n'ont pas encore donnée d'indications claires sur les mesures qu'ils envisagent pour redonner aux peuples leur liberté de voyager. Dans le même temps, une portion significative du PIB mondial de 3,5 trillions de dollars et des 88 millions d'emplois soutenus par l'aviation sont menacés. Un redémarrage efficace de l'aviation revitalisera les secteurs du voyage et du tourisme et plus largement l'économie toute entière. Avec le virus qui devient endémique, apprendre à vivre de manière sûre, travailler et voyager est très important. Cela signifie que les gouvernements doivent se concentrer sur le management du risque pour protéger aussi bien les moyens de vivre que les vies elles-mêmes", ajoute Willie Walsh. 

Le cargo a un niveau historique

Le trafic passager international reste en baisse de 86,6% par rapport au niveau d'avant-crise sur les deux premiers mois de l'année 2021. Pour l'ensemble de l'année 2021, le chiffre d'affaires mondial du transport aérien devrait atteindre 458 milliards de dollars. Cela représente seulement 55% des 838 milliards de dollars générés en 2019, mais cela représente une hausse de 23% par rapport aux 372 milliards de dollars générés en 2020. Le chiffres d'affaires du trafic passager devrait atteindre 231 milliards de dollars en 2021, en hausse par rapport aux 189 milliards de dollars de 2020, mais loin des 607 milliards de dollars générés en 2019. Le chiffre d'affaires du fret devrait atteindre cette année un record historique de 152 milliards de dollars, en hausse par rapport aux 128 milliards de dollars générés en 2020 et aux 101 milliards de dollars de 2019. Les capacités de fret sont encore sous contrainte en raison de la part significative de la flotte mondiale qui est encore au sol. Cela a entraîné une hausse des tarifs de 40% des tarifs en 2020, et une l'IATA attend une hausse supplémentaire de 5% en 2021. Cette année, le fret devrait représenter un tiers du chiffre d'affaires du transport aérien mondial. 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription