6
Défense
Le Heron 1 de FRONTEX s'installe à Malte
Le Heron 1 de FRONTEX s'installe à Malte

| Baptiste Guillou

Le Heron 1 de FRONTEX s'installe à Malte

Précédemment basé en Crète pour la surveillance de la Méditerranée Orientale, le Heron 1 de FRONTEX prend désormais ses quartiers à Luqa.

Surveillance du Détroit de Sicile 

L’agence européenne de protection des frontières extérieures (FRONTEX) vient de débuter l’installation de son drone MALE (Medium Altitude Long Endurance) Heron 1 sur l’aéroport international de Malte. Le premier vol a eu lieu le 29 avril 2021. Ce RPAS (Remotely Piloted Aircraft Systems) est peint en blanc et n’emporte pas d’armements. Il servira pour la protection des frontières et la détection des embarcations de migrants illégaux transitant par la Méditerranée.

Partenariat Airbus-IAI 

Fruit d’un partenariat entre Airbus Defence and Space et Israel Aerospace Industries en 2018, ce contrat d’une valeur de 100 millions comprenait la fourniture d’une plate-forme RPAS, la charge utile, l’équipement et la capacité de communication, le stockage de la mission et tous les experts nécessaires qui gèrent le système et fournissent un soutien opérationnel. Ainsi, Airbus et IAI fournissent des modules de missions préplanifiés. Le Heron est équipé de nombreuses charges comme un AIS (Automatic Identification System), un radar SAR (synthetic aperture radar) fabriqué par IAI et des boules optroniques EO/IR. Pour la communication avec la station-sol, le Heron utilise une liaison LOS (Line Of Sight) et/ou BLOS (Beyond Line Of Sight). Le Heron 1 de FRONTEX accumule déjà plus de 200 heures de vols en conditions opérationnelles avec une endurance moyenne de 14 heures lors de ses missions. Le contrat actuel prévoit 600 heures de vols et peut être prolongé par un accord à plus long terme.

Montée en puissance 

Basé à Varsovie en Pologne, FRONTEX disposera d’un budget de 11,3 milliards d’euros sur la période 2021-2027, pour lui permettre une montée en puissance exigée par la Commission Européenne. FRONTEX dispose déjà d’un certain savoir-faire en termes de drones mais souhaiterait se rapprocher de l’European Maritime Safety Agency qui elle, dispose d’un important parc composés de VTOL S-100 et d’Hermès 900 d’Elbit Systems.

Répondre à () :


Captcha
dejuly | 05/05/2021 13:44

Je ne vois pas à quoi sert le drome car il ne protège absolument nos frontières et surtout pas celle de la france puisque tout ÉMIGRÉS travers tout les pays jusqu'à l'italie et arrive gratos en france pour touche 670 e par mois plus le parent ISOLÉ avec enfant 985 e par mois sans métier Sans parler la langue bref ce drones est un masque pour les clowns

Doit | 05/05/2021 22:53

Mr Dejuly, vous êtes sur Air et cosmos et non sur votre Valeur actuelle ou autre feuille de chou indigeste. Que comprenez vous pas dans l'expression surveillance des frontières ? Le drone surveille les frontières.

AlainH | 06/05/2021 13:54

D'où une différence essentielle entre surveiller, alerter, intervenir... et simplement "survoler les frontières".

PERRIN | 05/05/2021 18:39

Pour dire on investi mes on fait rien, dans le laxisme le plus dur !

Salahdin | 05/05/2021 18:44

Il faudra que tu bosses beaucoup plus, si tu bosse bien sûr

Khelil tarik | 05/05/2021 22:20

Pour les écoutes. Sécuriser le Transport maritime et le contrôler surtout. Poste avancé d'Israël. Bref pour le business

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription