4
Défense
Le Griffon à bord de l'Airbus A400M
Le Griffon à bord de l'Airbus A400M
© Armée de l'Air et de l'Espace

| BOQUET Justine

Le Griffon à bord de l'Airbus A400M

Pour la première fois, un Airbus A400M a acheminé un Griffon vers la métropole depuis un théâtre d'opération.

Airbus A400M Atlas.

L'Armée de l'Air et de l'Espace a révélé que pour la première fois, le 9 octobre, un Airbus A400M Atlas avait emporté un Griffon entre Djibouti et Orléans. Le vol a duré sept heures et a une nouvelle fois permis de démontrer les capacités de l'A400M, puisque le Griffon pèse plus de 24 tonnes. Rappelons ainsi que l'Atlas dispose quant à lui d'une capacité d'emport de 37 tonnes. Une opération minutieuse donc afin de charger et décharger le véhicule.


Réaménager la soute.

Afin de réaliser ce chargement, les mécaniciens navigants ont largement été sollicités afin de revoir les modalités d'embarcation du véhicule. « En terme de hauteur, tout s'est joué à quelques centimètres », rapporte ainsi le commandant de bord. « Le but de l'expérimentation était d'homologuer officiellement les conditions d'aérotransport du Griffon données au préalable par la DGA », complète de son côté le major Gilles, loadmaster du convoi.


OPEX.

Cette nouvelle capacité permet ainsi d'aller plus loin dans les missions menées par l'A400M et représente un véritable atout pour les OPEX. En effet, couplé à sa capacité à se poser sur des terrains sommaires, l'emport d'un véhicule Griffon vient ajouter une nouvelle mission à l'A400M et en fait un véritable avion de transport tactique.

Répondre à () :


Captcha
Leroi | 30/10/2020 14:00

Bien

asrine | 30/10/2020 16:06

C'est bien d'avoir un quadrimoteur performant; mais le problème c'est qu'on ne l'a pas fait il y a 70 ans pour pouvoir rejoindre des territoires sans nécessiter des atterrissages dans des pays qui ne nous voulaient pas toujours du bien ,le breguet deux ponts 765 à son époque aurait pu déjà etre un précurseur mais l'incompetence des politiques (23 gouvernements entre 1946 et 1958) le gouvernement preside par Gaillard en 1957 a prefere payer des dédits à breguet et laisser pourrir à Biarritz une partie de la commande (j'ai fait Niamey paris en direct 12 heures avec un des 4 765 rescapes de la casse ) on a construit des bimoteurs nord 2500 et des transals qui avaient les pattes trop courtes

Bernard grimaldi | 31/10/2020 03:23

Super articles

Peluchon | 31/10/2020 10:42

Super utilisation de l'A400M si décrié et démontre qu'une infime partie de ses capacités

| | Connexion | Inscription