0
Industrie
Le deuxième Boeing 777X effectue son premier vol
Le deuxième Boeing 777X effectue son premier vol
© Boeing

| Antony Angrand

Le deuxième Boeing 777X effectue son premier vol

Boeing annonce que son deuxième 777X d’essais a effectué avec succès un premier vol le jeudi 30 avril. Confié au capitaine Ted Grady, pilote du projet 777X et au capitaine Van Chaney, chef-pilote en charge des programmes 777/777X, l’avion a volé pendant 2 heures et 58 minutes, survolant l’État de Washington avant d’atterrir sur la piste du Boeing Field de Seattle à 14 h 02 heure locale.

Second Boeing 777X 

Boeing annonce que son deuxième 777X d’essais a effectué avec succès un premier vol riche en enseignements le jeudi 30 avril. Confié au capitaine Ted Grady, pilote du projet 777X et au capitaine Van Chaney, chef-pilote en charge des programmes 777/777X, l’avion a volé pendant 2 heures et 58 minutes, survolant l’État de Washington avant d’atterrir sur la piste du Boeing Field de Seattle à 14h02 heure locale.
 

WH002

Immatriculé WH002, ce Boeing 777X est le deuxième exemplaire d’une flotte d’avions d’essais en vol qui en compte quatre ; il permettra de tester les caractéristiques de maniabilité, ainsi que d’autres aspects des performances de l’appareil. Un ensemble d’équipements, de capteurs et d’appareils de surveillance répartis dans la cabine permettra à l’équipe présente à bord de documenter et d’évaluer en temps réel le comportement de l’avion dans différentes conditions d’essais.
 

100 heures de vol 

Le plan d’essais du 777X prévoit une compagne complète de tests et de situations au sol et en vol, dont l’objectif est de démontrer la sécurité et la fiabilité de sa conception. À ce jour, le premier exemplaire d’essais a accompli près de 100 heures de vol dans différentes conditions — position des volets, vitesses, altitudes et paramètres système — dans le cadre de l’évaluation initiale du domaine de vol. La navigabilité initiale ayant été démontrée, l’équipage peut être étoffé en toute sécurité afin de surveiller les essais à bord, au lieu de s’appuyer exclusivement sur les données recueillies par une station de télémétrie au sol, ce qui permet de réaliser des essais à de plus grandes distances.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription