0
Industrie
Le Challenger 350 de Bombardier certifié
Le Challenger 350 de Bombardier certifié
© Bombardier

| Léo Barnier 312 mots

Le Challenger 350 de Bombardier certifié

Bonne nouvelle pour Bombardier. L'avionneur canadien a annoncé, le 12 juin, que son biréacteur d'affaires Challenger 350 avait été certifié la veille par les autorités de Transports Canada. L'homologation de la part de l'Administration fédérale de l'aviation américaine (FAA) est attendue dans la foulée. La date d'entrée en service n'a pas été précisée, même si Bombardier a déclaré « le programme poursuit sur sa lancée » dans cette direction.

Avion de la gamme super-moyenne, le Challenger 350 a été lancé officiellement en mai 2013 lors du salon Ebace. Ses débuts opérationnels étaient alors prévus mi-2014. Fait rare ces dernières années pour Bombardier, le programme semble donc dans les temps. En développement depuis 2011, il avait débuté ses vols dans le plus grand secret en mars 2013.

Le Challenger 350 est une modernisation en profondeur du Challenger 300, le plus petit des appareils de la famille Challenger. Il doit ainsi le remplacer dans la gamme Bombardier. Sa voilure a été entièrement revue, ainsi que ses ailettes marginales (winglets). Honeywell a conservé la motorisation de l'appareil, avec deux turbofans HTF7350, d'une poussée maximale unitaire de 32,57 kN.

Ces modifications permettent au Challenger 350 d'afficher des performances améliorées. Il peut ainsi franchir 5 926 km avec huit passagers et deux membres d'équipage à bord, soit un gain de 250 km. Il est par ailleurs capable d'accueillir jusqu'à dix passagers. Les autres améliorations portent sur l'avionique et notamment une nouvelle planche de bord Pro Line 21 Advanced de Rockwell Collins, évolution de la Pro Line 21 du Challenger 300.

Le Challenger 350 dispose d'un client de lancement en la personne de Netjets. L'opérateur américain s'est engagé pour une « méga-commande » de 75 appareils, plus 175 exemplaires en option. Elle est évaluée à 2,6 Md$ au prix catalogue et à 7,3 Md$ si toutes les options sont levées. Les appareils seront répartis entre les Etats-Unis et la filiale NetJets Europe.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription