2
Défense
Le CEMA rappelle les particularités de la défense française
Le CEMA rappelle les particularités de la défense française
© JL Brunet / Armée de l'Air et de l'Espace

| BOQUET Justine 802 mots

Le CEMA rappelle les particularités de la défense française

Le chef d'Etat major des armées, le général Lecointre, s'est exprimé auprès de la presse anglo-saxonne, afin de présenter la singularité militaire et son application aux forces françaises. L'occasion ainsi de s'exprimer auprès d'une cible plus large et ainsi expliquer à nos alliés le fonctionnement de la France. Et qui sait, peut être renforcer certaines coopérations ? [...] (802 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Répondre à () :

Briant | 11/01/2021 19:57

Si tant est que les chiffres annoncés soient vérifiés, le nombre de têtes nucléaires est il vraiment suffisant pour assurer une défense crédible et une menace nucléaire réellement suffisante pour dissuader tout agresseur potentiel aussi puissant soit-il ?

Léonard | 13/01/2021 14:05

On parle de plus de 200 têtes nucléaires (ordre de grandeur seulement, le chiffre exact étant probablement secret défense). Ce sont des armes bien plus puissantes que celles qui ont ravagées Hiroshima et Nagasaki en 1945. Donc oui, largement de quoi dévaster un pays entier aussi grand et puissant soit-il (sauf capacité d'interception des missiles proche de 100% de réussite, mais même les USA n'en sont pas encore là). La limite serait plutôt dans les vecteurs de la dissuasion nucléaire: il y a les FAS (forces aériennes stratégiques) sur rafales maintenant, y compris déployables par le CDG, mais surtout il y a constamment un sous-marin nucléaire lanceur d'engin en mer quelque part sur le globe (probablement dans l'Atlantique la plupart du temps, avec la portée pour de tout façon toucher la majeure partie du globe). La France en possède 4, suffisamment pour qu'il y ait permanence à la mer (c'est-à-dire qu'il y ait au moins un sous-marin en mer) depuis plusieurs décennies. Mais pour passer à 2 de ces sous-marins constamment en mer, il faudrait en avoir au mois 5, voir certainement 6 (comme nous en avions au temps de la guerre froide avec la classe "Le Redoutable", et comme il était prévu, mais la fin de la guerre froide a réduit leur nombre). La question se pose avec le renouvellement de la classe "Le Triomphant" (16 missiles M60 actuellement, pouvant chacun contenir jusqu'à 10 têtes nucléaires, donc largement de quoi dévaster un pays comme dit précédemment) de repasser éventuellement à 6, vu le contexte de nouvelle guerre froide dans le monde.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription