2
Défense
Le C-135 FR se retire
Le C-135 FR se retire
© Armée de l'air

| BOQUET Justine

Le C-135 FR se retire

Le premier avion ravitailleur C-135 FR de l'armée de l'Air et de l'Espace a été retiré du service.

Le C-135 FR prend sa retraite.

Le mardi 6 octobre, la base aérienne d'Istres a accueilli une cérémonie consacrée à la fin de service opérationnel du premier C-135 FR. L'appareil a été officiellement retiré de service le lendemain, le 7 octobre. Cette cérémonie donne ainsi le coup d'envoi du retrait de la flotte de C-135 FR, qui sera remplacée par les A330 Phénix, comme le prévoit la LPM. Douze MRTT seront ainsi acquis et dans le cadre du plan de relance, une commande supplémentaire pour trois A330 a été passée par le Ministère des Armées, lesquels devront par la suite être convertis au standard ravitailleur MRTT. « Cette nouvelle flotte remplacera les quatorze ravitailleurs C-135 FR et cinq avions de transport stratégique A310 et A340 », rappelle ainsi le Ministère des Armées. Les 12 premiers devront être livrés d'ici 2023. La livraison des trois A330, jusqu'alors en option, débutera dès 2020. La conversion des appareils n'a pas encore été notifiée.


Modernisation des FAS.

Le remplacement des C-135 FR par les A330 MRTT Phénix permettra ainsi de renouveler les moyens des FAS et ainsi de disposer d'un triptyque Rafale – MRTT – Meteor moderne. Les capacités des forces aériennes stratégiques se retrouvent dès lors augmentées, grâce à un ravitailleur disposant d'une autonomie et d'un rayon d'action plus important. Outre les FAS, l'A330 MRTT Phénix contribuera également aux missions de « sûreté aérienne, d'évacuation médicale et de projection de forces et de puissance », ajoute le MinArm. L'appareil a ainsi largement fait ses preuves dans le cadre de l'opération Résilience.


Un retrait progressif.

Cumulant 36 000 heures de vol, le C-135 FR retiré du service le 7 octobre avait fait son entrée en dans les forces le 20 janvier 1964. Le retrait de 13 autres appareils devra être fait progressivement afin d'éviter un scénario de rupture capacitaire. « Jusqu'au renouvellement complet, les C-135 FR demeurent opérationnels et engagés dans leur mission principale, la dissuasion nucléaire, mais aussi la Posture permanente de sûreté aérienne (PPSA) ainsi qu'en opérations extérieures. Un appareil est également constamment déployé sur la base aérienne projetée de Niamey, au Niger, pour l'opération Barkhane », met en avant le Ministère des Armées.

Répondre à () :


Captcha
patrico | 14/10/2020 08:41

Et oui , c était un avion ravitailleur fiable , il "crachait noir" je l ai souvent vu et entendu à la BA 118 et dans le grand Sud Ouest tourner en grands cercles avec les Mirages en approche et même la nuit ! Maintenant place aux MRTT !

Laurent GROGNARD | 16/10/2020 12:24

Le MRTT Phénix beau sur le papier mais non équipé de chaine Samar largable lors d'un déploiement d'avions de chasse sur île de la Réunion il y avait de prédisposer 2 C135fr SUR LE PAECOURS

| | Connexion | Inscription