0
Défense
L'armée de l'air tire sa première BLU-126
L'armée de l'air tire sa première BLU-126
© EMA

| Jean-Marc Tanguy

L'armée de l'air tire sa première BLU-126

L'armée de l'air a tiré, début octobre, la première BLU-126 (low collateral dammages bomb) de son histoire. Elle a été larguée par un Rafale participant à l’opération Chammal. Lancée très probablement en Irak, elle était apparemment intégrée à un AASM (Armement Air-Sol Modulaire).

La BLU-126 est une bombe BLU-111 de 250 kg allégée en explosif. Ce dispositif permet de réduire les dégâts causés autour de la bombe, et donc les risques de dommages collatéraux. Elle peut ainsi être employée plus facilement.

La première utilisation par la France de la GBU-126 - produite depuis 2007 à l'origine pour l'US Navy - remonte aux opérations de Libye (2011), quand l'armée de l'air avait utilisé des corps de bombes dépourvus d'explosifs, afin de tirer sur les tanks de Kadhafi en zone urbaine, sans risque pour l'environnement immédiat. Le résultat n'avait été qu'à moitié concluant, car il fallait que la bombe touche directement l'objectif.

Depuis le début de l'année, l'armée de l'air a tiré plus de 100 tonnes de bombes, pour l'essentiel en Irak.

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription