3
Défense
La Russie s'affranchit des moteurs ukrainiens sur ses hélicoptéres
La Russie s'affranchit des moteurs ukrainiens sur ses hélicoptéres

| Marek Kaminsky 371 mots

La Russie s'affranchit des moteurs ukrainiens sur ses hélicoptéres

Le MI-171A2 dispose d'un nouveau moteur russe en remplacement du modèle ukrainien

Présentation au ministre ouzbek

Lors de sa visite au salon INNOPROM le ministre ouzbek des investissements et du commerce extérieur Sardor Oumourzakov a eu droit à une présentation des caractéristiques techniques des hélicoptères MI-171A2 et « Ansat ». La présentation a été faite, côté russe, par le ministre du commerce et de l’Industrie Denis Mantourov, le directeur général de Rostec Sergey Tchemezov, et l’acting adjoint du directeur général de la holding « Hélicoptères de Russie » pour la vente d’hélicoptères civils Youri Matsegor.

Moteur russe

L’hélicoptère « Ansat » est surtout utilisé en tant « qu’ambulance volante ». Il a été modifié en 2020 pour être doté d’un nouveau module médical, pour simplifier le chargement des patients, ainsi qu’un incubateur pour transporter les malades atteints du Covid. Toutefois, Rosoboronexport indique également sur son site que le « Ansat » peut être utilisé pour des missions de patrouilles, ainsi que des missions spéciales ou de police. La Garde nationale russe utilise par exemple des « Ansat-K ». L’hélicoptère MI-171A2 est la version modernisée du MI-8/17. Il est équipé d’un moteur VK-2500PS-03 mis au point par le consortium russe ODK- et produit par ODK Klimov-, pour remplacer le moteur ukrainien TVZ-117 des MI-8/17. Ce moteur, selon Rostec, est « la version civile des moteurs utilisés sur les Mi-28 ». L’hélicoptère est équipé de nouveaux systèmes, par exemple pour prévenir en cas de risque de collision terrestre. Sa masse maximale au décollage est de 13000 kg, et sa vitesse maximale peut atteindre 280km/h (contre 250 pour le MI-8/17). Le certificat du MI-171A2 aurait été validé par les autorités de la Corée du Sud, de l’Inde, et de la Colombie. L’appareil est en cours de certification en Chine, au Brésil, au Mexique et au Pérou.

Accords 

Lors de son arrivée en Ouzbékistan le 5 avril, M. Mantourov avait rencontré le Président ouzbek Shavkat Mirziyoyev, avant d’ouvrir le salon INNOPROM. Selon le communiqué du ministère russe de l’industrie et du commerce, 9 « documents » ont été signés, et certains concernent le domaine médical. Un accord concerne le développement de la coopération entre la société russe « Eydos-Meditsina » et l’Agence de développement du secteur pharmaceutique du ministère ouzbek de la Santé pour créer en Ouzbékistan des centres de simulation médicale. Un autre accord concerne la fabrication de glucomètres adaptés au système Gmate Life.

Répondre à () :


Captcha
LAPIRRE | 09/04/2021 09:52

les allemands c tout pour leur gueule rien pour l europe c surtout des arnaqueurs airbus ..airbus helicoptere... les chars.. chaussures... fusils etc..etc... nous sommes a 1 pour 5 ..et encore et....... macron il est content ..doit serieusement touche dans un an controle des comptes

Michael de Cannes | 09/04/2021 15:44

On verra si ces moteurs resteront en l'air longtemps, rien lu au sujet des Allemands, d'Airbus ou de Macron...en revanche on parle de moteurs Russes. Vous avez du Covid ou quoi ?

Agent85 | 09/04/2021 12:32

Eh oui, nous sommes les idiots béas de ce capharnaüm qui s'appelle l'Europe et tant que Macron sera là ça ne changera pas puisqu'il fait passer son rêve européen avec les intérêts de la France

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription